logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/11/2011

Le 25 novembre... on fête la Ste Catherine

Catherinettes coiffées de chapeaux extravagants en l'année 1909 à Paris (photo wikipédia)
220px-Catherinettes,_Paris,_1909.jpg

Chaque année, dans ma nombreuse famille, j'ai, au moins, l'une de mes proches qui fête Sainte Catherine...

L’année des 25 ans d'une de mes mièces m'aura permis de me pencher sur la tradition des « Catherinettes » car deux approches semblent se contredire.

Le 25 novembre de chaque année, jour de la Sainte Catherine, on ne fête pas que les Catherine mais aussi les "Catherinettes", une tradition remontant au Moyen Age et qui persiste encore dans quelques villes et villages et tout particulièrement à Paris.

Mais qu'est-ce qu'une Catherinette ?

C'est une jeune femme qui, ayant atteint 25 ans, n'est toujours pas mariée. L'étymologie grecque de ce prénom est katharos qui veut dire pure.

Le 25 novembre les Catherinettes arborent un chapeau de couleur verte et jaune car on dit qu'elle "coiffent Ste Catherine".

La tradition voulait en effet que les jeunes femmes renouvellent la coiffure de la statue de Sainte Catherine à Paris(79 rue Lafayette).

viewmultimediadocument.jpg

C'est, aujourd'hui, la fête des modistes (les créateurs de chapeaux) et de toutes les grandes maisons de couture parisiennes.

Et cela donne l'occasion aux petites mains de préparer les plus ou moins beaux chapeaux et de renforcer l'esprit d'équipe.

La couleur jaune symbolise la Foi et le vert la Connaissance.

Mais il n'y a pas que dans les maisons de couture que l'on fête les catherinettes… Dans certains bureaux ce sont, généralement, les collègues de l'heureuse élue qui ont le soin de préparer un chapeau avec des éléments rappelant la personnalité de la jeune femme. Quand on coiffe Ste Catherine on est la reine de la journée et on se doit de garder son chapeau jusqu'à la fin de celle-ci. Cette petite manifestation est souvent suivie d'un petit verre avec tous les collègues...

C'est une tradition fort sympathique et qui devrait être beaucoup plus fêtée, à mon sens, qu'elle ne l'est actuellement, d'autant que de nos jours on se marie beaucoup plus tard qu'autrefois. Cela crée une bonne ambiance dans les différents services et rapprochent, pour un temps, les collègues. Et un chapeau de catherinette ce n'est pas très difficile à réaliser :

  • Un peu de tissu jaune ou de voile vert... quelques objets rappelant la personnalité de la jeune femme et notre imagination fait le reste.

C’est l’interprétation très "officielle" (nous dirons celle des fleuristes) de la tradition des "Catherinettes" car en fait toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver et faire la fête et depuis des décennies il est de bon usage de fêter toutes les jeunes femmes célibataires, sans se référer à katharos, atteignant leurs 25 ans dans l’année.

Que l’on se souvienne de cette dernière habitude pour fêter les futures "Catherinettes" de nos familles…

Et si vous ne souhaitez pas "coiffer Ste Catherine" ou tout simplement rester célibataire :

Réservez-vous une journée pour vous rendre en l'Abbaye de Mortemer, sur la commune de Lisors(27) :

Une "Fontaine miraculeuse" vous y attend !!!

LEGENDE ... VOUS AVEZ DIT LEGENDE !!! on ne compte plus les miraculées...
La fontaine des célibataires
medium_fontaine.2.jpg
A l'intérieur de l'abbaye de Mortemer se trouve un lavabo du XII ème siècle où les moines se lavaient le visage, les mains et les pieds avant d'aller prendre leur repas.

Il y jaillit encore une eau aux vertus magiques: c'est la fontaine Sainte Catherine.

Des régions proches ou lointaines, les jeunes filles à marier venaient et viennent encore à la fontaine, elles y jettent une épingle à cheuveux, ou une pièce, afin de trouver un mari dans l'année.

Cette légende donna naissance à trois prières :

La plus ancienne :

Catherine chère patronne
nous sommes à vos genoux
oh vous, qui êtes si bonne
ayez pitié de nous.


Oui nous osons le dire
nous voulons nous marier
et c'est vrament sans rire
que nous venons prier.

Nous voulons de l'amour
gôuter la joie profonde
et prendre à notre tour
notre place dans le monde.

La seconde, inscrite sur la fontaine:


Sainte Catherine soyez bonne
Nous n'avons plus d'espoir
De nos coeurs fortement épris
Donnez nous un mari.

 

Quand à la troisième, elle est dite à l'intérieur de l'abbaye :

Catherine,catherinette ma mie,
il me faudrait bien me marier
Catherine,catherinette ma mie,
ne voudrais tu pas m'écouter
Catherine,catherinette ma mie,
voici mon épingle dorée
je te la donne et je t'en prie
que me vienne un beau cavalier.

 

22/11/2010

Le 25 novembre : "La journée des Catherinettes"

Catherinettes coiffées de chapeaux extravagants en l'année 1909 à Paris (photo wikipédia)
220px-Catherinettes,_Paris,_1909.jpg

Chaque année, dans ma nombreuse famille, j'ai, au moins, l'une de mes proches qui fête Sainte Catherine...

 L’année des 25 ans d'une de mes mièces m'aura permis de me pencher sur la tradition des « Catherinettes » car deux approches semblent se contredire.

Le 25 novembre de chaque année, jour de la Sainte Catherine, on ne fête pas que les Catherine mais aussi les "Catherinettes", une tradition  remontant au Moyen Age et qui persiste encore dans quelques villes et villages et tout particulièrement à Paris.

Mais qu'est-ce qu'une Catherinette ?

C'est une jeune femme qui, ayant atteint 25 ans, n'est toujours pas mariée. L'étymologie grecque de ce prénom est katharos qui veut dire pure.

Le 25 novembre les Catherinettes arborent un chapeau de couleur verte et jaune car on dit qu'elle "coiffent Ste Catherine".

La tradition voulait en effet que les jeunes femmes renouvellent la coiffure de la statue de  Sainte Catherine à Paris(79 rue Lafayette).

viewmultimediadocument.jpg

C'est, aujourd'hui, la fête des modistes (les créateurs de chapeaux) et de toutes les grandes maisons de couture parisiennes.

Et cela donne l'occasion aux petites mains de préparer les plus ou moins beaux chapeaux et de renforcer l'esprit d'équipe.

La couleur jaune symbolise la Foi et le vert la Connaissance.

Mais il n'y a pas que dans les maisons de couture que l'on fête les catherinettes… Dans certains bureaux ce sont, généralement, les collègues de l'heureuse élue qui ont le soin de préparer un chapeau avec des éléments rappelant la personnalité de la jeune femme. Quand on coiffe Ste Catherine on est la reine de la journée et on se doit de garder son chapeau jusqu'à la fin de celle-ci. Cette petite manifestation est souvent suivie d'un petit verre avec tous les collègues... 

C'est une tradition fort sympathique et qui devrait être beaucoup plus fêtée, à mon sens, qu'elle ne l'est actuellement, d'autant que de nos jours on se marie beaucoup plus tard qu'autrefois. Cela crée une bonne ambiance dans les différents services et rapprochent, pour un temps, les collègues. Et un chapeau de catherinette ce n'est pas très difficile à réaliser :

  • Un peu de tissu jaune ou de voile vert... quelques objets rappelant la personnalité de la jeune femme et notre imagination fait le reste.

C’est l’interprétation très "officielle" (nous dirons celle des fleuristes) de la tradition des "Catherinettes" car en fait toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver et faire la fête et depuis des décennies il est de bon usage de fêter toutes les jeunes femmes célibataires, sans se référer à katharos, atteignant leurs 25 ans dans l’année.

Que l’on se souvienne de cette dernière habitude pour fêter les futures "Catherinettes" de nos familles…

Et si vous ne souhaitez pas "coiffer Ste Catherine"  ou tout simplement rester célibataire :

Réservez-vous une journée pour vous rendre en l'Abbaye de Mortemer, sur la commune de Lisors(27) :

Une "Fontaine miraculeuse" vous y attend !!!

LEGENDE ... VOUS AVEZ DIT LEGENDE !!! on ne compte plus les miraculés.
Pour plus d'infos rendez-vous sur :
La fontaine des célibataires
medium_fontaine.2.jpg
A l'intérieur de l'abbaye de Mortemer se trouve un lavabo du XII ème siècle où les moines se lavaient le visage, les mains et les pieds avant d'aller prendre leur repas.

Il y jaillit encore une eau aux vertus magiques: c'est la fontaine Sainte Catherine.

Des régions proches ou lointaines, les jeunes filles à marier venaient et viennent encore à la fontaine, elles y jettent une épingle à cheuveux, ou une pièce, afin de trouver un mari dans l'année.

Cette légende donna naissance à trois prières :

La plus ancienne :

 Catherine chère patronne
nous sommes à vos genoux
oh vous, qui êtes si bonne
ayez pitié de nous.


Oui nous osons le dire
nous voulons nous marier
et c'est vrament sans rire
que nous venons prier.

Nous voulons de l'amour
gôuter la joie profonde
et prendre à notre tour
notre place dans le monde.

La seconde, inscrite sur la fontaine:


Sainte Catherine soyez bonne
Nous n'avons plus d'espoir
De nos coeurs fortement épris
Donnez nous un mari.

 

Quand à la troisième, elle est dite à l'intérieur de l'abbaye :

Catherine,catherinette ma mie,
il me faudrait bien me marier
Catherine,catherinette ma mie,
ne voudrais tu pas m'écouter
Catherine,catherinette ma mie,
voici mon épingle dorée
je te la donne et je t'en prie
que me vienne un beau cavalier.

 

03/04/2010

Le 04 avril ... Jour de Pâques

En cette semaine Pascale, synonyme de fraternité, n'oublions pas les plus démunis qui nous entourent...

 

Les cloches sont parties pour Rome... Elles seront de retour... pour ce dimanche de renouveau et d'espérance que représente Pâques pour les Chrétiens.

Et c est  avec des mots simples que je vous souhaite de :

BONNES PÂQUES A TOUTES ET TOUS EN COMMUNION D'ESPRIT

medium_L_agneau.jpg

Les origines de Pâques :

La fête de Pâques était avant tout une fête paënne, puis, peu à peu, elle fut reprise par diverses religions.

D'après la règle imposée à la chrétienté par le concile de Nicée en 325, la fête de Pâques doit être célébrée, chaque année, le premier dimanche qui suit le 14ème jour de la lunaison tombant, d'après le comput (Calcul permettant de régler le temps pour les usages écclésiastiques et dont l'objet essentiel est la détermination de la date de Paques), soit à l'équinoxe de printemps fixé le 21 mars, soit immédiatement après. Comme le premier jour de cette lune se place nécessairement entre le 8 mars et et le 5 avril, Pâques peut tomber au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril(je ne vous donne pas la formule de Gauss qui permet le calcul mathématique jusqu'en l'an 2100).
-
Chez les chrétiens, Pâques est, aussi, le jour de la célébration de la résurrection de Jésus-Christ.
- Chez les juifs, Pâques (Pessa'h, fête des Matzoths ou encore fête des Azymes qui rappelle la forte consommation du pain azyme...) commémore la sortie d'Égypte, la naissance d'Israël en tant que peuple et plus généralement elle est la fête de la liberté.

Semaine Sainte à Séville

medium_Semaine_Sainte_à_Séville.jpg
medium_Semaine_Sainte_à_Séville_2_.jpg
medium_Semaine_Sainte_à_Séville_3_.jpg

La tradition Juive

medium_plateau-seder.jpg
medium_Pain_azyme.jpg

Les traditions de Pâques :

  • Les oeufs :

L'oeuf est le symbole de Pâques. Il signifie la vie et la renaissance. Il est de tradition d'offrir des oeufs natures, décorés, teints ou travaillés pour célébrer l'arrivée du printemps.

medium_Oeufs_de_Pâques_en_Ukraine.jpg
  • Les cloches :

Les cloches sonnent chaque jour de l'année sauf du Vendredi Saint au Dimanche de Pâques. Au moment de Pâques, la légende dit que les cloches se rendent à Rome où elles se chargent d'oeufs de Pâques qu'elles répandent à leur retour dans les jardins. Les enfants se font une joie de les chercher et d'en remplir des paniers d'osier.

medium_Cloche_en_chocolat.jpg
  • Le lièvre et le lapin :

Le lièvre et le lapin symbolisent l'abondance, la prolifération, le renouveau. Il est de coutume de préparer, la veille du dimanche de Pâques, un nid dans le jardin. Durant la nuit, le lièvre de Pâques, pour les pays du nord-ouest de l'Europe, ou le lapin de Pâques, pour les pays anglo-saxons,va faire le tour de toutes les maisons afin de déposer des oeufs en chocolat dans les nids.

medium_Le_lapin.jpg
  • L'agneau :

Dans la religion chrétienne comme dans la religion juive, l'agneau a une place très importante et symbolique. C'est pourquoi, il est de coutume d'en faire la base d'un repas à Pâques.

medium_L_agneau_1.jpg
medium_L_agneau_au_pré.jpg
  • Le chocolat :

Les paysans s'offraient des animaux ou des aliments frais à Pâques. Avec le temps, les gens ont remplacé cette pratique en offrant des oeufs, des animaux et toute autre symbole de Pâques en chocolat !

medium_Chocolat.3.jpg

  • Les brioches de carême :

On mange des brioches de Pâques "hot cross buns" dans de nombreux pays. Ces brioches sont supposées apporter la santé tout au long de l'année.

medium_brioches_de_pâques.jpg
  • Le jour "J" de Pâques :

Outre les nombreuses traditions dans le monde entier, la période de Pâques est aussi celle où on étrenne de nouveaux habits comme la saison change.
Joyeuses Pâques ! Et bonne lecture...

medium_IMGP2522.JPG
Et pour terminer la recette du pain de Pâques :


Le pain de Pâques
envoyé par provencetv. - Découvrez plus de vidéos de mode.

14/02/2010

Aux Valentine et Valentin


ma Valentine
envoyé par Nitoo2110. - Regardez plus de courts métrages.

 

Comme l'amour, l'origine de cette fête - La Saint Valentin - demeure  un mystère.

  • On vous dira, peut-être, la fête des amoureux est née avec "les Lupercales", une fête célébrée dans la Rome antique en l'honneur de Lupercus, protecteur des champs et des troupeaux. Cette fête païenne était consacrée à la fertilité, à la fécondité et donc à l'amour.
  • Selon une croyance populaire, le 14 février serait le jour où les oiseaux commencent à s'accoupler et la nature à se réveiller...
  • Une autre version prétend qu'à Rome, vers 220, un prêtre du nom de Valentin fut martyrisé pour avoir célébré un mariage interdit et serait devenu par la suite le Saint Patron des Amoureux.
  • Une certitude : Saint Valentin est bien le patron des amoureux et des fiancés.
  • On aurait très bien pu aussi fêter le dieu de l'amour : Cupidon chez les Romains ou Eros chez les Grecs...
  • C'est en Angleterre que la coutume d'écrire des mots d'amour à cette occasion est apparue dès le Moyen Âge.
  • Les mots d'amour étaient écrits sur des cartes illustrées de coeurs rouges, d’amoureux, de Cupidon avec son arc et ses flèches..., parfois décorées avec des rubans de papier, de plumes, de dentelles ou encore parfumées.
  • Il se dit, également, qu'à l'époque, garçons et filles célibataires tiraient au sort, ce jour-là, le nom de leur Valentine dans un pot.
  • Dans certaines régions, ces couples se fiançaient.
  • Dans d'autres, le garçon devait arborer le nom de la fille sur sa manche et la protéger durant l'année.
  • Aujourd'hui, les amoureux s’envoient traditionnellement une jolie carte, papier ou virtuelle. Ils peuvent aussi s’offrir un petit cadeau. Les fleurs constituant toujours un geste classique fortement apprécié mais dénaturé par le commerce des fleuristes.
  • Si vous êtes célibataire, n'hésiter pas, vous aussi, à participer à cette fête comme cela se fait dans d'autres pays. En effet, aux Etats-Unis par exemple, la Saint-Valentin est tout autant la fête de l’amitié que celle des amoureux. La tradition est de s'envoyer des cartes remplies de mots gentils.
  • Mais c'est surtout au XVIIe siècle, que Valentine devient populaire. William Shakespeare, dans Hamlet, fait chanter Orphelia : 

 

  • "Bonjour ! c'est la Saint-Valentin.
    Tous sont levés de grand matin.
    Me voici, vierge, à votre fenêtre,
    Pour être votre Valentine.
    Alors, il se leva et mit ses habits,
    Et ouvrit la porte de sa chambre ;
    Et vierge elle y entra,
    et puis jamais vierge elle n'en sortit."

(traduction du texte original de William Shakespeare par Victor Hugo)

 

350px-Alexandre_Cabanel,_Ophelia.jpg

  Ophelia by Alexandre Cabanel

Bonne Saint-Valentin !!!

medium_Saint_Valentin.jpg
Pour toutes les Valentine
medium_image_saint_valentin_131.jpg
Entre deux coeurs fleuris ouvrir ce diaporama à la gloire des femmes.
medium_image_saint_valentin_132.jpg

podcast

25/11/2009

Les "Catherinettes", une tradition...

L’année des 25 ans d'une de mes mièces m'aura permis de me pencher sur la tradition des « Catherinettes » car deux approches semblent se contredire.

Le 25 novembre de chaque année, jour de la Sainte Catherine, on ne fête pas que les Catherine mais aussi les "Catherinettes", une tradition  remontant au Moyen Age et qui persiste encore dans quelques villes et villages et tout particulièrement à Paris.

Mais qu'est-ce qu'une Catherinette ?

C'est une jeune femme qui, ayant atteint 25 ans, n'est toujours pas mariée. L'étymologie grecque de ce prénom est katharos qui veut dire pure.

Le 25 novembre les Catherinettes arborent un chapeau de couleur verte et jaune car on dit qu'elle "coiffent Ste Catherine".

La tradition voulait en effet que les jeunes femmes renouvellent la coiffure de la statue de la sainte Catherine à Paris.

C'est, aujourd'hui, la fête des modistes (les créateurs de chapeaux) et de toutes les grandes maisons de couture parisiennes.

Et cela donne l'occasion aux petites mains de préparer les plus ou moins beaux chapeaux et de renforcer l'esprit d'équipe.

La couleur jaune symbolise la Foi et le vert la Connaissance.

Mais il n'y a pas que dans les maisons de couture que l'on fête les catherinettes… Dans certains bureaux ce sont, généralement, les collègues de l'heureuse élue qui ont le soin de préparer un chapeau avec des éléments rappelant la personnalité de la jeune femme. Quand on coiffe Ste Catherine on est la reine de la journée et on se doit de garder son chapeau jusqu'à la fin de celle-ci. Cette petite manifestation est souvent suivie d'un petit verre avec tous les collègues... 

C'est une tradition fort sympathique et qui devrait être beaucoup plus fêtée, à mon sens, qu'elle ne l'est actuellement, d'autant que de nos jours on se marie beaucoup plus tard qu'autrefois. Cela crée une bonne ambiance dans les différents services et rapprochent, pour un temps, les collègues. Et un chapeau de catherinette ce n'est pas très difficile à réaliser :

  • Un peu de tissu jaune ou de voile vert... quelques objets rappelant la personnalité de la jeune femme et notre imagination fait le reste.

C’est l’interprétation très "officielle" (nous dirons celle des fleuristes) de la tradition des "Catherinettes" car en fait toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver et faire la fête et depuis des décennies il est de bon usage de fêter toutes les jeunes femmes célibataires, sans se référer à katharos, atteignant leurs 25 ans dans l’année.

Que l’on se souvienne de cette dernière habitude pour fêter les futures "Catherinettes" de nos familles…

Et si vous ne souhaitez pas "coiffer Ste Catherine"  ou tout simplement rester célibataire :

Réservez-vous une journée pour vous rendre en l'Abbaye de Mortemer, sur la commune de Lisors(27) :

Une "Fontaine miraculeuse" vous y attend !!!

LEGENDE ... VOUS AVEZ DIT LEGENDE !!! on ne compte plus les miraculés.
Pour plus d'infos rendez-vous sur :
La fontaine des célibataires
medium_fontaine.2.jpg
A l'intérieur de l'abbaye de Mortemer se trouve un lavabo du XII ème siècle où les moines se lavaient le visage, les mains et les pieds avant d'aller prendre leur repas.

Il y jaillit encore une eau aux vertus magiques: c'est la fontaine Sainte Catherine.

Des régions proches ou lointaines, les jeunes filles à marier venaient et viennent encore à la fontaine, elles y jettent une épingle à cheuveux, ou une pièce, afin de trouver un mari dans l'année.

Cette légende donna naissance à trois prières :

La plus ancienne :

 

Catherine chère patronne
nous sommes à vos genoux
oh vous, qui êtes si bonne
ayez pitié de nous.

Oui nous osons le dire
nous voulons nous marier
et c'est vrament sans rire
que nous venons prier.

Nous voulons de l'amour
gôuter la joie profonde
et prendre à notre tour
notre place dans le monde.

La seconde, inscrite sur la fontaine:


Sainte Catherine soyez bonne
Nous n'avons plus d'espoir
De nos coeurs fortement épris
Donnez nous un mari.

Quand à la troisième,

elle est dite à l'intérieur de l'abbaye :


Catherine,catherinette ma mie,
il me faudrait bien me marier
Catherine,catherinette ma mie,
ne voudrais tu pas m'écouter
Catherine,catherinette ma mie,
voici mon épingle dorée
je te la donne et je t'en prie
que me vienne un beau cavalier

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique