logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/02/2009

Déjà 50 ans...

Cette année-là, en 1959, naissait mes goûts pour la musique classique...

Comme dans tous les foyers de l'époque, les chansons étaient de mise pour les cérémonies et avec la "TSF"(la radio d'hier), les premiers électrophones "grand public" faisaient leur apparition.

Dès mon plus jeune âge je fus attiré par le chant choral et je dois remercier mon institutrice et mon maître de chorale à l'église paroissiale à qui j'ai succédé vers mes 18 ans(chants grégoriens en latin bien évidemment...).

Je suis, peut-être, passé à côté d'une grande carrière car :

"La Star Ac" n'existait pas... mais la professeur de musique, Mme LAGADEC, du lycée Aristide Briand sut reconnaître, en moi, le ténor léger de l'époque.

Une chose est vraie :

En ce mois de juin 1949 le théâtre municipal d'Evreux termine la saison en programmant cinq présentations de l'Opéra CARMEN de Bizet. Nous n'étions pas que figurants mais, également, choristes et acteurs sur la scène.

Après cette prestation je suis resté 4 années dans la chorale du Lycée qui faisait appel aux élèves du lycée.

Ce fut une expérience très enrichissante sur le plan artistique et pour une meilleure compréhension de la musique classique.

Et ce goût je l'ai conservé en fréquentant les théâtres régionaux et, bien entendu, les opéras parisiens, mais ce goût prononcé pour la musique je ne l'ai pas assez cultivé et aujourd'hui je le regette...

medium_Chorale_mixte_1958-1959.jpg

 



21/03/2008

Le Conservatoire Maurice Ravel à Levallois

Il y a une quinzaine de jours je vous annonçais quelques photos de ce magnifique conservatoire dont vient de se doter la ville de Levallois. De plus le programme de fin saison est très intéressant...

Entrée principale :

medium_MR.jpg

 

medium_IMGP2468.JPG
medium_IMGP2469.JPG
medium_MR1.jpg

Entrée des artistes :

medium_IMGP0073.JPG

 

medium_IMGP0069.JPG
medium_IMGP0075.JPG
medium_IMGP0070.JPG

Salle de concert :

medium_MR2.jpg
 EN UN MOT : UNE REUSSITE DIGNE DU GRAND MAURICE RAVEL
Inauguration du Conservatoire

Après deux ans de travaux, le nouveau Conservatoire Maurice Ravel a été inauguré comme prévu le 29 février 2008 en fin d'après-midi. Les Levalloisiens étaient invités à découvrir ce nouveau lieu culturel tant attendu, lieu dont nous n'avions vu que les façades grandioses mais qui nous laissaient deviner une super finition intérieure tant sur le plan accoustique que sur le plan architectural.

Le nouveau Conservatoire a donc été livré dans les temps, très exactement à la date et à l'heure annoncées il y a plus de deux ans lors du début du chantier. Quand on passait aux abords du chantier on pouvait constater que les différents corps de métier travailler de concert pour la réussite de ce projet au jour J... Une course contre la montre comme le diront, à plusieurs reprises, les responsables de l'Hôtel de Ville chargés de la coordination du projet...

Chefs d'orchestre de cette partition :
  • l'Adjoint au Maire délégué aux Travaux, Directeur général des Services techniques, assisté du responsable des Travaux neufs,
  • les architectes lauréats du concours et concepteurs de ce beau projet : DGM et associés,
  • les entreprises... 

Tous ont travaillé sans compter, depuis plus de quatre ans pour réussir ce véritable défi de livrer le bâtiment à une date précise et annoncée très à l'avance, en intégrant les contraintes techniques liées à des travaux réalisés en plein centre ville et les aléas spécifiques à chaque chantier. Les derniers mois, près de 180 ouvriers, représentant tous les corps de métiers, étaient à pied d'oeuvre.

Le résultat :

  • Un équipement exceptionnel en région parisienne avec, notamment, sa salle Maurice-Ravel de plus de 430 places. Celle-ci, dotée d'une scène spacieuse de trois cents mètres carrés, dispose de toutes les nouvelles technologies en matière d'acoustique et de lumières.
  • Une salle pouvant accueillir les plus grands orchestres internationaux pour des concerts ou des enregistrements...
  • Côté spectacle, la fosse d'orchestre amovible donnera la possibilité à la Direction des Affaires culturelles de programmer des opéras ou des spectacles de danse de tout premier ordre.

Le 29 février, en fin d'après-midi, les Levalloisiens ont donc pu visiter ce nouveau haut lieu culturel de Levallois. On a donc découvert les principaux équipements, rencontré les professeurs et les artistes, le tout dans une ambiance sympathique et bon enfant.

La Salle Maurice-Ravel a fait ses premières gammes vers 21 h 30 avec un magnifique concert, en entrée libre (retransmission en extérieur) :
  •  L'enfant et les Sortilèges de Maurice-Ravel qui, comme chacun le sait, habitait à Levallois et y est enterré. Pour ceux, dont je fais partie, qui n'ont pas eu la chance d'y assister, deux représentations supplémentaires, sur réservation, étaient organisées les 1er et 2 mars.

Le nouveau Conservatoire, selon les sources officielles, c'est :

  • Une salle de concert de plus de 430 places possédant une fosse d'orchestre amovible et une scène de 300 mètres carrés. Cette salle est équipée de panneaux acoustiques permettant de moduler son rendu sonore en fonction du spectacle.
  • Trois salles de danses,
  • Une salle d'Art dramatique,
  • Une grande salle de chorale,
  • Une salle pour la musique de chambre,
  • Une salle d'orchestre,
  • Un pôle Musiques actuelles, avec des studios de répétition pour les groupes, un studio de batterie et un studio d'enregistrement,
  • Une salle de jazz,
  • Deux salles dévolues au Jardin musical pour les tout-petits,
  • Des salles de cours,
  • Des studios individuels de répétition,
  • Une cafétéria,
  • Des vestiaires, des loges, un large hall d'accueil et d'information avec un écran géant… 

A suivre... avec des photos


 

08/02/2008

Cette année-là... en 1959

Il y a 50 ans je me souviens de la naissance de mes goûts

pour la musique classique...

Comme dans tous les foyers les chansons étaient de misepour les crémonies et après la "TSF"(la radio d'hier),lespremiers éléctrophones "grand public" faisaient leur apparition.

Dès mon plus jeune âge je fus attiré par le chant et je doiremercier mon institutrice et mon maître de chorale à l'église paroissiale à qui j'ai succédé vers mes 15 ans (chants grégoriens

en latin bien évidemment...)Je suis, peut-être, passé à côté d'une grande carrière car :

"la Star Ac" n'existait pas...mais la professeur de musique, Mme LAGADEC,du Lycée Aristide Briand sut reconnaître, en moi, le ténor léger de l'époque.

Une chose est vraie :

En ce mois de juin 1959 le théâtre municipal d'Evreux termine la saison en programmant cinq représentations de l'opéra Carmen de Bizet. Nous n'étions pas que figurants mais, également, choristes et acteurs sur la scène.
Après cette prestation je suis resté 4 ans dans la chorale du théâtre qui faisait appel aux élèves du lycée et du collège d'Evreux.
Ce fut une expérience très enrichissante sur le plan artistique et pour une meilleure compréhension de la musique classique.
Et ce goût je l'ai conservé en fréquentant les théatres régionaux et bien entendu les Opéras parisiens, mais je ne l'ai pas cultivé et je le regrette aujourd'hui...
medium_Carmen_1959.jpg


 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique