logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/12/2009

Le 19 décembre. . . (suite)

. . . la galère continue :

Convoqués pour 12h30 afin de prendre le bus pour nous rendre à l'Opéra Bastille nous avons attendu plus d'1 heure dans le froid avant de nous installer... On chouchoute les Anciens à Levallois... mais côté organisation c'est plutôt mal pensé !!! On nous dira que canaliser 1000 personnes c'est difficile... mais en ne remplissant qu'un seul bus à la fois ce n'est pas très judicieux.

Enfin 13h45 le bus démarre... Bien sûr c'est samedi et il faut affronter la circulation d'autant qu'on nous fait descendre les Champs Elysées.

Il souffle comme un vent de panique entre les organisateurs municipaux sur place et les chauffeurs de bus car les portes de Bastille ferment à 14h30.

Enfin nous y voilà ... il est 14h23, mais il faut monter les marches et  passer les contrôles(pour cette fois les sacs ne seront pas vérifiés... il faut faire vite). Heureusement nous sommes au pareterre et nous sommes rapidement installés.

Il est 14h30 lorsque le chef Kevin Rhodes prend sa baguette pour diriger l'orcheste Colonne.

Et c'est parti pour 2 x 50mn et un entracte de 20mn.

C'est un ballet d'une extrême beauté dont la mise en scène et la chorégraphie de Noureev a été conservé et l'on reconnaît bien là le talent de ce grand chorégraphe.

C'est une féerie de couleurs tant par les costumes que les décors.

Quant aux danseurs c'est d'une telle légèreté qu'on a l'impression qu'ils survolent la scène avec une mention spéciale pour Mélanie Hurel et Christophe Duquenne sans oublier les élèves de l'école de danse et Adrien Couvez...

16h40 c'est la fin sous un tonnerre d'applaudissements bien mérités en regrettant de ne pas avoir pu immortaliser certaines scènes sur la pellicule pour vous les faire partager.

Ce sont donc des "photos volées", donc de mauvaise qualité, que je vais vous faire partager.

En conclusion un bien beau cadeau... pour les Anciens de Levallois.

Attention il s'agit de vidéos... c'est la raison pour laquelle les vignettes sont "noires"




 




03/02/2009

Quand un faucon crécerelle s'invite sur notre balcon...

Avec le froid qui règne depuis plus d'un mois, nous avons installé une mangeoire, sur notre balcon en plein centre de Levallois, pour les petits oiseaux et c'est ainsi que nous avons la visite régulière de :

  • mésanges charbonnières,
  • mésanges à tête bleue,
  • merles,
  • grives,
  • moineaux,
  • rouges-gorges...

Et quelle ne fut pas notre surprise, à l'heure du déjeuner, de voir se poser sur le rebord du balcon :

  • un oiseau de taille moyenne qui était "en observation"(pour reprendre un terme cher aux chasseurs : "en arrêt") sur des moineaux perchés sur un arbuste...

Tout en essayant de ne pas le faire s'envoler nous prenons notre appareil numérique et nous réussissons à faire quelques clichés jusqu'à ce qu'il décide de faire son marché. En effet nous l'avons vu plonger sur un moineau et l'emporter entre ses griffes.

Intrigué par cet oiseau que nous ne connaissions pas mais que nous rangions, déjà, dans la catégorie des rapaces nous avons interrogé mon beau-frère, taxidermiste, qui nous a confirmé qu'il s'agissait :

d'un faucon crécerelle

medium_IMGP4632.JPG

"Les faucons (du Lat. Falco, onis, falx, faulx, celui dont les ongles sont en forme de faux) sont de petits oiseaux de proie. Le bec est court et recourbé dès la base. Parfois appelé Émouchet ou Mouquet dans nos campagnes, la crécerelle comme le nomme les ornithologues doit son nom à son cri aigu. Tinnunculus vient du latin tinnio et signifie "tinter, rendre un son clair".
Le faucon crécerelle mâle a la tête, la nuque et les côtés du cou gris bleuté. La
cire et le cercle oculaire sont jaune-citron. Comme les autres faucons, il a une moustache noire. Le bec est gris foncé. Les pattes et les doigts
sont jaunes.
La femelle a la tête et la nuque châtain clair, rayées  de brun foncé. La moustache est moins nette que chez le mâle. Elle est plus grande que le mâle.
Le jeune
 ressemble beaucoup à la femelle, et n'en diffère que par son plumage qui est davantage rayé."

Cet oiseau vit, généralement, en solitaire ou en couple au moment de la nidification dans les régions cultivées. Depuis quelques années il commence à "coloniser" les villes. C'est ainsi qu'on en trouve dans les tours de Notre-Dame de Paris et dans le quartier de La Défense...

medium_IMGP4633.JPG
medium_IMGP4634.JPG
medium_IMGP4635.JPG
Prêt à saisir sa proie
medium_IMGP4636.JPG
D'où venait-il ? Peut-être du magnifique parc qui jouxte notre résidence.

31/12/2008

Levallois "CHOUCHOUTE" ses Anciens...

 Note modifiée le 25.12.2008 suite problème de lecture de ma vidéo que j'ai enregistré sur Dailymotion

Comme promis : un petit compte rendu de notre sortie à l'Opéra Bastille dans le cadre du spectacle offert aux "Anciens" de plus de 60 ans par la municipalité de Levallois... Avant de passer aux détails je vous laisse le temps de regarder la vidéo(vidéo peu représentative du spectacle  car on ne peut faire des photos ou des films qu'à la fin de chaque tableau).

Photos © Michel LEBEL & Francis VIBERT (reproduction interdite)
 

 

Nous avions donc choisi l'Hommage à Maurice Béjart(spectacle donné à l'Opéra Bastille jusqu'au 31 décembre 2008).

La municipalité nous avait donné rendez vous pour un départ en car(18 cars au total soit environ 900 personnes). Et la pluie s'était invitée...

medium_IMGP4379.JPG
medium_IMGP4383.JPG

Bien entendu, s'agissant d'un spectacle public on nous avait remis un billet numéroté. Pour notre part nous étions au 1er balcon, rang 4 (place que nous apprécierons pour découvrir le spectacle, il est vrai que l'Opéra Bastille est magnifiquement conçu...).

Après une 1/2h pour rejoindre la salle nous entrons pour trouver notre place :

medium_IMGP4385.JPG
medium_IMGP4407.JPG
medium_IMGP4391.JPG

Et c'est le début du spectacle qui est constitué de 3 ballets :

  • Serait-ce la mort ? sur une musique de Richard Strauss (durée : 28 minutes)
medium_IMGP4393.JPG
medium_IMGP4394.JPG
  • L'Oiseau de Feu sur une musique d'Igor Stravinski (durée 22 minutes)
medium_IMGP1411.2.JPG
medium_IMGP1412.JPG
  • Le Sacre du Printemps sur une musique d'Igor Stravinski (durée 38 minutes)
medium_IMGP1419.JPG
medium_IMGP1420.JPG
medium_IMGP1422.JPG

Le spectacle se termine sous les applaudissements nourris d'un public qui s'était régalé tant par la qualité des danseurs et des musiciens dans un décor très dépouillé  mais très subjectif.

medium_IMGP4417.JPG

En un mot : UN REGAL

Pour ce programme du 14 décembre :

  • Orchestre de l'Opéra national de Paris, direction musicale : Vello Pähn,
  • Maître de ballets : Laurent Hilaire,
  • Assistants - Maîtres de ballet : Malin Thoors et Fabrice Bourgeois.

Et 45 danseuses et danseurs magnifiques comme on aime en voir dans ce genre de spectacle.

Un grand Bravo et merci à la municipalité de Levallois pour ce cadeau à ses anciens.

Bien entendu, les uns et les autres avaient récupéré leur "colis de Noël" traditionnel :

medium_IMGP4345.JPG
medium_IMGP4348_edited.JPG


Comme les années précédentes la municipalité de Levallois invite, à l'occasion de la fin de l'année, ses anciens(tous les + de 60 ans dans l'année de référence) à participer à une sortie spectacle(nous sommes un peu plus de 11000).

Cette année nous avons le choix entre trois spectacles :

  • Piaf, une vie en rose et noir au Paradis Latin

"Spectacle musical exceptionnel sur la plus inoubliable chanteuse françaises, avec l'envoûtante Nathalie Lhermitte dont la sublime voix transcende le répertoire de Piaf au son des notes d'accordéon d'un ancien champion du monde et l'historien de la musique et journaliste Jacques Pessis. Une biographie musicale drôle et émouvante ! Champagne et patisseries."

  • Déjeuner-spectacle à Bobin'o

"Qui ne connaît pas Bobin'o, lieu mythique où les plus grands se sont manifestés : Joséphine Baker, Piaf, Brassens, Bedos et tant d'autres. Transformé en 2007 un étonnant cabaret parisien,Bobin'o offre un accueil personnalisé dans un décor rafiné, un déjeuner de grande qualité et un spectacle interactif(plus de 40 artistes, 20 tableaux, 250 costumes), chic et plein d'humour."

  • L'Oiseau de feu à l'Opéra Bastille

"Un ballet en hommage à Maurice Béjart.

Musique : Igor Stravinski. Avec les Etoiles, les Premiers danseurs et corps de Ballet.

Orchestre de l'Opéra national de Paris.

Direction musicale : Vello Pähn."

Nous avons choisi ce dernier spectacle et je ne manquerai pas de vous le faire partager après le 14 décembre...

Bien entendu ce spectacle offert par la ville de Levallois vient en plus :

  • du cadeau remis à l'occasion du 14 juillet,
  • du traditionnel colis de Noël.

08/05/2008

Il y a 63 ans...

En ce 8 mai 2008 réveil inhabituel dans notre quartier à Levallois. Depuis quelques jours l'interdiction de stationner dans la rue était placardée mais pour quelle raison ???

Réponse vers 10h30 avec l'apparition des premiers véhicules militaires, datant de la dernière guerre, suivis de la fanfare, des officiels et pour terminer nos "Amis Pompiers".

C'est donc depuis notre terrasse, au second étage, que nous avons pu regarder ce défilé insolite quand on voit le peu de publicité faite à cette journée d'armistice (viaduc oblige !!!) et qui ne fait pas la une des journaux. Il est vrai qu'aujourd'hui on vient de nous annoncer qu'une commission (une de plus !!!) va rendre, dans les prochains jours, ses conclusions quant à la mise en place d'une journée fériée qui regrouperait les différentes journées du souvenir (on parle du 11 novembre puisque nos derniers Poilus nous ont quittés). Une pensée pour ceux qui ont défendu nos Libertés et rendu notre Honneur.

Une petite vidéo réalisée, au passage du défilé, par Francis et publiée sur Wat.tv :

14/04/2008

Le troisième âge et + à Levallois

Bien que ne partageant pas les idées politiques de la municipalité de Levallois je dois reconnaître qu'un gros effort pour les anciens(âge requis = 60 ans) est réalisé depuis de nombreuses années par les élus locaux :

  • clubs,
  • maisons de retraite,
  • ateliers dédiés,
  • sorties organisées plusieurs fois par mois (payantes ou non selon la destination),
  • maison pour repas en commun,
  • cadeau pour la Fête Nationale,
  • colis de Noël,
  • cadeau de fin d'année,
  • galette des rois...

C'est un gros budget puisque les plus de 60 ans représentent quasiment 20% de la population(soit + de10000 personnes).

Jusque maintenant je n'avais guère donné suite à toutes ces activités et cette année nous avons décidé, avec mon ami Gaston, de nous faire le cadeau de fin d'année...

Nous avions le choix :

  • un après-midi au cirque,
  • un spectacle au Moulin Rouge avec champagne en après-midi,
  • déjeuner croisière sur la Seine de 12h30 à 16h00.

Nous avons donc décidé de choisir la croisière et mon ami Gaston a réalisé un petit montage originale de cette journée qui, malheureusement s'était déroulée dans la grisaille ce 29 novembre 2007 :

 

Un magnifique souvenir en attendant la surprise pour le Noël 2008

11/04/2008

La recette de l'Amour fou (Serge Gainsbourg)

En lisant le journal municipal de Levallois, je découvre un texte de Serge Gainsbourg qui m'était totalement inconnu : "La recette de l'Amour fou".
Ce texte était sur son premier album, encensé lors de sa sortie par Boris Vian, mais boudé par le public. Il a été enregisté avec Alain Goraguer et son orchestre. Sur cet album on retrouvait les titres suivants :

01. Le poinçonneur des lilas
02. La recette de l'amour fou
03. Douze belles dans la peau
04. Ce mortel ennui
05. Ronsard 58
06. La femme des une sous le corps des autres
07. L'alcool
08. Du jazz dans le ravin
09. Charleston des déménageurs de piano
10. La jambe de bois "Friedland"
11. Douze belles dans la peau (en public aux 3 Baudets)
12. La recette de l'amour fou (en public aux 3 Baudets)
13. La femme des une sous le corps des autres (en public aux 3 Baudets)
14. Le poinçonneur des lilas (en public aux 3 Baudets)



Je vous en livre les paroles qui témoignent avec justesse d'une alliance pafaite de notre quotidien que sont l'Amour et la Gastronomie :

Dans un boudoir introduisez un coeur bien tendre,
Sur canapé laissez s'asseoir et se détendre,
Versez une larme de porto,
Et puis mettez-vous au piano,
Jouez Chopin,
Avec dédain,
Egrenez vos accords,
Et s'il s'endort,
Alors là, jetez-le dehors.

Le second soir faites revenir ce coeur bien tendre,
Faites mijoter trois bons quarts d'heure à vous attendre,
Et s'il n'est pas encore parti,
Soyez-en sûr c'est qu'il est cuit,
Sans vous trahir,
Laissez frémir,
Faites attendre encore,
Et s'il s'endort,
Alors là, jetez le dehors.

Le lendemain il ne tient qu'à vous d'être tendre,
Tamisez toutes les lumières et sans attendre,
Jouez la farce du grand amour,
Dites "jamais" dites "toujours",
Et consommez,
Sur canapé,
Mais après les transports,
Ah ! s'il s'endort,
Alors là, foutez-le dehors.


Du Gainsbourg... bien sûr mais très, très. . . bien écrit pour un premier album.



podcast

21/03/2008

Le Conservatoire Maurice Ravel à Levallois

Il y a une quinzaine de jours je vous annonçais quelques photos de ce magnifique conservatoire dont vient de se doter la ville de Levallois. De plus le programme de fin saison est très intéressant...

Entrée principale :

medium_MR.jpg

 

medium_IMGP2468.JPG
medium_IMGP2469.JPG
medium_MR1.jpg

Entrée des artistes :

medium_IMGP0073.JPG

 

medium_IMGP0069.JPG
medium_IMGP0075.JPG
medium_IMGP0070.JPG

Salle de concert :

medium_MR2.jpg
 EN UN MOT : UNE REUSSITE DIGNE DU GRAND MAURICE RAVEL
Inauguration du Conservatoire

Après deux ans de travaux, le nouveau Conservatoire Maurice Ravel a été inauguré comme prévu le 29 février 2008 en fin d'après-midi. Les Levalloisiens étaient invités à découvrir ce nouveau lieu culturel tant attendu, lieu dont nous n'avions vu que les façades grandioses mais qui nous laissaient deviner une super finition intérieure tant sur le plan accoustique que sur le plan architectural.

Le nouveau Conservatoire a donc été livré dans les temps, très exactement à la date et à l'heure annoncées il y a plus de deux ans lors du début du chantier. Quand on passait aux abords du chantier on pouvait constater que les différents corps de métier travailler de concert pour la réussite de ce projet au jour J... Une course contre la montre comme le diront, à plusieurs reprises, les responsables de l'Hôtel de Ville chargés de la coordination du projet...

Chefs d'orchestre de cette partition :
  • l'Adjoint au Maire délégué aux Travaux, Directeur général des Services techniques, assisté du responsable des Travaux neufs,
  • les architectes lauréats du concours et concepteurs de ce beau projet : DGM et associés,
  • les entreprises... 

Tous ont travaillé sans compter, depuis plus de quatre ans pour réussir ce véritable défi de livrer le bâtiment à une date précise et annoncée très à l'avance, en intégrant les contraintes techniques liées à des travaux réalisés en plein centre ville et les aléas spécifiques à chaque chantier. Les derniers mois, près de 180 ouvriers, représentant tous les corps de métiers, étaient à pied d'oeuvre.

Le résultat :

  • Un équipement exceptionnel en région parisienne avec, notamment, sa salle Maurice-Ravel de plus de 430 places. Celle-ci, dotée d'une scène spacieuse de trois cents mètres carrés, dispose de toutes les nouvelles technologies en matière d'acoustique et de lumières.
  • Une salle pouvant accueillir les plus grands orchestres internationaux pour des concerts ou des enregistrements...
  • Côté spectacle, la fosse d'orchestre amovible donnera la possibilité à la Direction des Affaires culturelles de programmer des opéras ou des spectacles de danse de tout premier ordre.

Le 29 février, en fin d'après-midi, les Levalloisiens ont donc pu visiter ce nouveau haut lieu culturel de Levallois. On a donc découvert les principaux équipements, rencontré les professeurs et les artistes, le tout dans une ambiance sympathique et bon enfant.

La Salle Maurice-Ravel a fait ses premières gammes vers 21 h 30 avec un magnifique concert, en entrée libre (retransmission en extérieur) :
  •  L'enfant et les Sortilèges de Maurice-Ravel qui, comme chacun le sait, habitait à Levallois et y est enterré. Pour ceux, dont je fais partie, qui n'ont pas eu la chance d'y assister, deux représentations supplémentaires, sur réservation, étaient organisées les 1er et 2 mars.

Le nouveau Conservatoire, selon les sources officielles, c'est :

  • Une salle de concert de plus de 430 places possédant une fosse d'orchestre amovible et une scène de 300 mètres carrés. Cette salle est équipée de panneaux acoustiques permettant de moduler son rendu sonore en fonction du spectacle.
  • Trois salles de danses,
  • Une salle d'Art dramatique,
  • Une grande salle de chorale,
  • Une salle pour la musique de chambre,
  • Une salle d'orchestre,
  • Un pôle Musiques actuelles, avec des studios de répétition pour les groupes, un studio de batterie et un studio d'enregistrement,
  • Une salle de jazz,
  • Deux salles dévolues au Jardin musical pour les tout-petits,
  • Des salles de cours,
  • Des studios individuels de répétition,
  • Une cafétéria,
  • Des vestiaires, des loges, un large hall d'accueil et d'information avec un écran géant… 

A suivre... avec des photos


 

16/02/2008

Après les Tontons flingueurs...

... les Enfants terribles de Neuilly !!!

Il est vrai qu'habitant à quelques centaines de mètres de Neuilly, je vis la campagne en live et je ne parle pas de celle de ma commune : Levallois-Perret

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique