logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/11/2014

Le 25 novembre 2014... on fête, comme d'habitude, la Sainte Catherine

Catherinettes coiffées de chapeaux extravagants en l'année 1909 à Paris (photo wikipédia)
220px-Catherinettes,_Paris,_1909.jpg

Chaque année, dans ma nombreuse famille, j'ai, au moins, l'une de mes proches qui fête Sainte Catherine...

La multiplication de cet évènement m'aura permis de me pencher sur la tradition des « Catherinettes » car deux approches semblent se contredire.

Le 25 novembre de chaque année, jour de la Sainte Catherine, on ne fête pas que les Catherine mais aussi les "Catherinettes", une tradition remontant au Moyen Age et qui persiste encore dans quelques villes et villages et tout particulièrement à Paris.

La tradition de Sainte Catherine remonte au Moyen âge. A l'époque, les filles de 25 ans qui n'étaient pas encore mariées revêtaient des tenues et des chapeaux extravagants et se rendaient en cortège devant une statue de Sainte Catherine pour la parer de fleurs, rubans, chapeaux ... Elles coiffaient Sainte Catherine dans l'espoir de trouver un mari.

Et cette tradition est liée à la vie incroyable de Catherine d'Alexandrie, sainte, martyre et docteur de l'Eglise décapitée par l'empereur Maxence le 25 novembre 307.

Sainte Catherine, paroles de Charles Trenet, chantée par Irène Hilda
podcast

Mais qu'est-ce donc une "Catherinette" ?

C'est une jeune femme qui, ayant atteint 25 ans, n'est toujours pas mariée. L'étymologie grecque de ce prénom est katharos qui veut dire pure.

Le 25 novembre les Catherinettes arborent un chapeau de couleur verte et jaune car on dit qu'elle "coiffent Ste Catherine".

 

imagesCA3PN7TQ.jpg

imagesCADAYV0Y.jpg

 

 

La tradition voulait en effet que les jeunes femmes renouvellent la coiffure de la statue de Sainte Catherine à Paris(79 rue Lafayette).

viewmultimediadocument.jpg

C'est, aujourd'hui, la fête des modistes (les créateurs de chapeaux) et de toutes les grandes maisons de couture parisiennes.

Et cela donne l'occasion aux petites mains de préparer les plus ou moins beaux chapeaux et de renforcer l'esprit d'équipe.

 

imagesCAPYXHN8.jpg

 

La couleur jaune symbolise la Foi et le vert la Connaissance.

Mais il n'y a pas que dans les maisons de couture que l'on fête les catherinettes… Dans certains bureaux ce sont, généralement, les collègues de l'heureuse élue qui ont le soin de préparer un chapeau avec des éléments rappelant la personnalité de la jeune femme. Quand on coiffe Ste Catherine on est la reine de la journée et on se doit de garder son chapeau jusqu'à la fin de celle-ci. Cette petite manifestation est souvent suivie d'un petit verre avec tous les collègues...

C'est une tradition fort sympathique et qui devrait être beaucoup plus fêtée, à mon sens, qu'elle ne l'est actuellement, d'autant que de nos jours on se marie beaucoup plus tard qu'autrefois. Cela crée une bonne ambiance dans les différents services et rapprochent, pour un temps, les collègues. Et un chapeau de catherinette ce n'est pas très difficile à réaliser :

  • Un peu de tissu jaune ou de voile vert... quelques objets rappelant la personnalité de la jeune femme et notre imagination fait le reste.

C’est l’interprétation très "officielle" (nous dirons celle des fleuristes) de la tradition des "Catherinettes" car en fait toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver et faire la fête et depuis des décennies il est de bon usage de fêter toutes les jeunes femmes célibataires, sans se référer à katharos, atteignant leurs 25 ans dans l’année.

Que l’on se souvienne de cette dernière habitude pour fêter les futures "Catherinettes" de nos familles…

Si vous ne souhaitez pas "coiffer Ste Catherine" ou tout simplement rester célibataire, vous pouvez toujours vous rendre à l'abbaye de Mortemer, sur la commune de Lisors (Eure) où une "Fontaine miraculeuse" vous y attend !!!

LEGENDE ... VOUS AVEZ DIT LEGENDE !!! on ne compte plus les miraculées...
 
La fontaine des célibataires
medium_fontaine.2.jpg
A l'intérieur de l'abbaye de Mortemer se trouve un lavabo du XII ème siècle où les moines se lavaient le visage, les mains et les pieds avant d'aller prendre leur repas.

Il y jaillit encore une eau aux vertus magiques: c'est la fontaine Sainte Catherine.

Des régions proches ou lointaines, les jeunes filles à marier venaient et viennent encore à la fontaine, elles y jettent une épingle à cheuveux, ou une pièce, afin de trouver un mari dans l'année.

Cette légende donna naissance à trois prières :
 

La plus ancienne :

Catherine chère patronne
nous sommes à vos genoux
oh vous, qui êtes si bonne
ayez pitié de nous.


Oui nous osons le dire
nous voulons nous marier
et c'est vrament sans rire
que nous venons prier.

Nous voulons de l'amour
gôuter la joie profonde
et prendre à notre tour
notre place dans le monde.

La seconde, inscrite sur la fontaine:


Sainte Catherine soyez bonne
Nous n'avons plus d'espoir
De nos coeurs fortement épris
Donnez nous un mari.

 

Quand à la troisième, elle est dite à l'intérieur de l'abbaye :

Catherine,catherinette ma mie,
il me faudrait bien me marier
Catherine,catherinette ma mie,
ne voudrais tu pas m'écouter
Catherine,catherinette ma mie,
voici mon épingle dorée
je te la donne et je t'en prie
que me vienne un beau cavalier.

 

photo_im2stecatherine.jpg

sainte catherine,25 novembre,modiste,katharos,chapeaux.catherinettes,jaune,vert

 

 
 
 

Commentaires

belle légende médiévale ,
qui parait un peu désuète aujourd'hui ,
hasard ironie c'est la journée contre
" la violence faite aux femmes "
amitiès

Écrit par : ventdamont | 25/11/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique