logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/03/2012

Le 8 mars 2012 ... Journée Internationale de la Femme

 

podcast

affiche-JDF-2012-Valenton.jpg

En 1910, Clara Zetkin, une féministe allemande, proposait la création d'une journée dédiée aux femmes du monde entier, afin de sensibiliser la population aux droits des femmes à la citoyenneté.

Clara.jpg

En 1911, suite à la décision d'accord à Copenhague , la Journée internationale de la femme (JIF) a été honoré de la première fois en Autriche, le Danemark, l'Allemagne et la Suisse le 19 Mars. Plus d'un million de femmes et d'hommes ont participé à des rallyes JIF campagne pour les droits des femmes au travail, droit de vote, être formés, à occuper des emplois publics et de la discrimination fin. Cependant moins d'une semaine plus tard, le 25 Mars, le tragique «triangle du feu» à New York a coûté la vie à plus de 140 femmes qui travaillent, la plupart d'entre eux et les Juifs immigrés italiens. Cet événement a attiré une attention considérable désastreuses conditions de travail et la législation du travail aux États-Unis qui est devenu un foyer de Journée de la femme événements internationaux ultérieurs. L'anné 1911 aura, également, vu le développement du mouvement des femmes paysannes "Bread and Roses"("du pain et des roses").

Le slogan « pain et des roses »trouve son origine dans un poème du même nom de James Oppenheim, publié dans le Magazine Américain en Décembre 1911, qu'il attribue aux « Femmes de l'Ouest." Il est souvent associé à une grève dans le textile à Lawrence dans l'état du Massachusetts de Janvier à Mars 1912.

200px-1912_Lawrence_Textile_Strike_1.jpg

Du pain et des roses
(Paroles : James Oppenheim; Musique : Martha Coleman ou Caroline Kohlsaat)


podcast



"Marchons, mes sœurs, marchons! Le son de nos voix claires,
Perçant la grisaille des cuisines noircies et des usines moroses,
Guide nos pas vers un jour radieux, éclatant de lumière.
Chantons toutes en chœur: «Du pain et des roses! Du pain et des roses»

Marchons, mes sœurs, marchons! Notre lutte est aussi pour les hommes,
Qui, par nous enfantés, restent toujours nos enfants.
Assez! Nous vivions comme des bêtes de somme.
Qu’on nous donne du pain, mais des roses également.

Marchons, mes sœurs, marchons! Par delà le tombeau,
Des femmes innombrables, par le cri de nos voix, réclamant du pain.
Ni beauté, ni amour, la corvée fut leur lot!
Luttons pour les roses, pas seulement pour le pain!

Marchons, mes sœurs, marchons! Des jours meilleurs suivent nos traces:
Nous entraînons la race entière dans notre apothéose:
Assez d’exploitation; dix qui peinent quand un se prélasse:
À chacun sa part de pain et de roses; de pain et de roses."


A l'origine cette Journée de la Femme avait été instaurée dans le but de réclamer le droit de vote à l’échelle de toute la planète. Ce ne sera fait en France que le 21 avril 1944 par ordonnance, et appliquée le 20 avril de l’année suivante dans le cadre des élections municipales. Le 8 mars 1948, 100 000 femmes défilent à Paris, 30 000 à Marseille, 5 000 à Lyon afin de célébrer cette journée d’expression et de revendication. C’est en 1982 que le gouvernement français confère à cette date un caractère officiel. A compter de cette date les manifestations se multiplient à l'initiative des communes, associations, entreprises et syndicats.

Mais est-il nécessaire de leur consacrer une journée spéciale quand ce sont tous les jours de l'année qu'on devrait les célébrer...

Un grand pas a été fait aux USA puisque tout le mois de mars 2011 a été déclaré par le président Obama : "Le mois Historique des FEMMES".

Depuis 100 ans l'évolution du droit des femmes a été très lente et la disparité entre les deux sexes reste très grande surtout dans le domaine de l'éducation et de l'emploi.

Bien sûr sous l'impulsion des mouvements féministes des 60' et 70' ont permis une certaine libéralisation de la femme(loi Neuwirth, loi Veil, le divorce...) mais les mouvement s'ssoufflent et aujourd'hui on se repose sur les lauriers du passé.

simoneveil2.jpg

Chaque année, la journée internationale de la femme est l'occasion de faire le point sur la condition des femmes, l'égalité des sexes, mais aussi de regarder au-delà de nos frontières et d'appronfondir notre réflexion concernant les avancées futures.

 

À vous les FEMMES je dis :

 

s

 

!cid_1_2970357400@web23302_mail_ird_yahoo.jpg

02/03/2012

Déjà 21 ans... Serge Gainsbourg nous disait au revoir !!!

Gainsbourg 2.jpg

Il y a, aujourd'hui, 21 ans... Serge Gainsbourg nous faisait un dernier clin d'oeil...

Fils d'immigrants russes juifs, Serge Gainsbourg veut d'abord être artiste-peintre. En fait il devient célèbre en tant qu'auteur-compositeur-interprète qui aborde de nombreux styles musicaux, ainsi que le cinéma et la littérature. Ses débuts sur scène sont difficiles, en raison de son physique. Toute sa vie, Serge Gainsbourg souffre de ce sentiment de rejet et de l'image que lui renvoie son miroir : celle d'un homme que l'on qualifie de laid. Il réalise plusieurs films et vidéo-clips et compose plus de quarante musiques de films.

Gainsbourg a une influence considérable sur des artistes français comme Taxi Girl,  Renaud ou encore Étienne Daho mais également sur des artistes internationaux tels que Beck, Portishead et le compositeur David Holmes.

Et c'est en lisant le journal municipal de Levallois, que j'ai découvre un texte de Serge Gainsbourg qui m'était totalement inconnu : "La recette de l'Amour fou".
Ce texte était sur son premier album, encensé lors de sa sortie par Boris Vian, mais boudé par le public. Il a été enregisté avec Alain Goraguer et son orchestre. Sur cet album on retrouvait les titres suivants :

01. Le poinçonneur des lilas,
02. La recette de l'amour fou,
03. Douze belles dans la peau,
04. Ce mortel ennui,
05. Ronsard 58,
06. La femme des une sous le corps des autres,
07. L'alcool,
08. Du jazz dans le ravin,
09. Charleston des déménageurs de piano,
10. La jambe de bois "Friedland"
11. Douze belles dans la peau (en public* aux 3 Baudets),
12. La recette de l'amour fou (en public* aux 3 Baudets),
13. La femme des une sous le corps des autres (en public* aux 3 Baudets),
14. Le poinçonneur des lilas (en public* aux 3 Baudets).

* en "live" comme on dit maintenant...



Je vous en livre les paroles qui témoignent avec justesse d'une alliance pafaite de notre quotidien que sont l'Amour et la Gastronomie :

Dans un boudoir introduisez un coeur bien tendre,
Sur canapé laissez s'asseoir et se détendre,
Versez une larme de porto,
Et puis mettez-vous au piano,
Jouez Chopin,
Avec dédain,
Egrenez vos accords,
Et s'il s'endort,
Alors là, jetez-le dehors.

Le second soir faites revenir ce coeur bien tendre,
Faites mijoter trois bons quarts d'heure à vous attendre,
Et s'il n'est pas encore parti,
Soyez-en sûr c'est qu'il est cuit,
Sans vous trahir,
Laissez frémir,
Faites attendre encore,
Et s'il s'endort,
Alors là, jetez le dehors.

Le lendemain il ne tient qu'à vous d'être tendre,
Tamisez toutes les lumières et sans attendre,
Jouez la farce du grand amour,
Dites "jamais" dites "toujours",
Et consommez,
Sur canapé,
Mais après les transports,
Ah ! s'il s'endort,
Alors là, foutez-le dehors.


Du Gainsbourg... bien sûr mais très, très. . . bien écrit pour un premier album.



podcast

Gainsbourg 1.gif

Gainsbourg.gif   

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique