logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/04/2009

Van Dongen, Un fauve en ville...

... vu par Jean-Pierre Lavoie au Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Superbe comme toujours chez notre amie de la "Belle Province".

Il vous suffit de cliquer sur la vignette ci-dessous :

medium_2009_vandongensml.jpg

Kees Van Dongen, de son vrai nom Cornelis Théodorus Marie van Dongen est un peintre néerlandais né le 26 janvier 1877 à Delfshaven dans la banlieue de Rotterdam (Pays-Bas).

Il mourut à l'âge de quatre-vingt-onze ans le 28 mai 1968 à Monaco.

En 1892, à l’âge de 16 ans, Kees van Dongen débute des études en peinture à l’Académie royale des beaux-arts de Rotterdam.

De 1892 à 1897, il fréquente le Quartier Rouge portuaire. Durant cette période, van Dongen peint des scènes de matelots et de prostitués. En 1897, il habite à Paris pour plusieurs mois. Il y retourne en décembre 1899 pour rejoindre Augusta Preitinger, qu’il avait rencontrée à l’Académie. Ils se marient le 11 juillet 1901. Bientôt, il commence à exposer ses oeuvres à Paris, notamment l’exposition controversée de 1905, Salon d'Automne, où exposait également, entre autres, Henri Matisse.

Les couleurs vives de leurs oeuvres seront à l’origine du nom de ce groupe de peintres: les fauves. Van Dongen se signale comme "illustrateur d'inspiration anarchiste", avant d'intégrer les milieux d'avant-garde et de prendre part à l'aventure du Fauvisme. Un fauve urbain et sulfureux qui privilégie les portraits, les femmes, les scènes de cabaret, les spectacles forains, les sujets exotiques et orientalistes bien introduit dans la haute société il devient, dans les années 1920-1930, le portraitiste du Tout-Paris, le "peintre des névroses élégantes".

Il obtient la nationalité française en 1929. Il a aussi été brièvement membre du mouvement expressioniste allemand Die Brücke.

En octobre 1941, Van Dongen participa avec sept écrivains français au voyage politique organisé par Joseph Goebbels, ministre de la Propagande du Reich, dans l'Allemagne nazie, "ce qui lui vaudra une réputation ternie auprès de la critique moderne".

medium_p197821.jpg
medium_van-dongen-kees-maedchenakt-9700558.jpg
medium_P25_3_Iris-Van-Dongen_intot.png

26/04/2009

26 avril 2009... 64 ans après...

... la Libération des Camps de Concentration



Pour la Mémoire de Tous nos Disparus, qui sont encore dans nos coeurs et nos Pensées...

Une interprétation inattendue d'Il Silencio de Fausto Papetti :



 

25/04/2009

Attention vous êtes filmés

Voici une photo prise lors de l'investiture de Barak Obama le 20 janvier 2009, sur laquelle on peut distinguer, nettement, chaque personne dans la foule.

 

Pointer sur n'importe quel endroit de la photo. Utiliser la petite main (en cliquant 2 fois) pour agrandir la photo, ou utiliser la roulette.

 

Attendre quelques secondes et vous serez en focus.

 

Cette photo a été prise avec une caméra-robot de 1.474 megapixel, soit avec 295 fois plus de puissance que les photos à 5 megapixels de nos caméras familiales.

 

Une seule photo et la possibilité de "ficher" un million de personnes !!!!!!!!!!!!!

Démonstration en cliquant sur le lien ci dessous:

 

http://gigapan.org/viewGigapanFullscreen.php?auth=033ef14483ee899496648c2b4b06233c

 

De petites définitions pour le week-end

Un peu d'humour pour ce week-end qu'on nous annonce tristounet !!!

Quelques définitions pour des sigles bien connus :

A N P E : Avec Nous Peu d'Espoir

D D E: Dix Doigts Engourdis

E D F : Equipes De Fainéants

G D F : Gars Déjà Fatigués

FORD : Fabrication Ordinaire Réparation Difficile

I B M : Impression Bloquée Momentanément

N A S A : Nous Avions Sept Astronautes

R A T P : Reste Assis T'es Payé

: Râle Autant que TPeux

S A A B : Supérieur Aux Autres Brouettes

S A B E N A : Sauf  Accident,  Bien  Entendu, Nous  Arrivons

S E A T : Saloperie Espagnole Assemblée à Tenerife

CGT: Cancer Généralisé du Travail

F I A T : Fabrication Industrielle d'Autos Trafiquées

P T T :   Prends Ton Temps

: Pantoufles, Tranxène, Tisane 

: Personnel Traumatisé par le Travail

S N C F : Société Nourrissant Certains Fainéants

: Source Nationale de Catastrophes Ferroviaires

: Sans Nous les Cafés Fermeraient

F I S C  : Fédération Incomprise de Sadiques Criminels

: Faut Inciser et Saigner le Contribuable

C A P : Certificat  d'Aptitude, à  la Pauvreté

B A C : Brevet d'Accès au Chômage

B T S : Brevet de Traîne Savates

S D F : Sans Difficulté Financière

 

18/04/2009

Tout sur votre date de naissance

Un site sympa qui peut se révéler drôle, parfois...  en utilisant les différentes rubriques !!! (par exemple: qui étiez-vous précédemment ?)Il vous suffit d'entrer vos coordonnés et de faire OK

 

Une histoire peu banale... suite...suite

 J'ai donc reçu la réponse du magasin Carrefour de Perpignan / Claira qui ne me satisfait pas vraiment car il est fait un amalgame entre vandalisme, vol et consignes de sécurité mal interprétées... Chacun en tirera son profit... Pour ma part les petits marchés locaux sur lesquels on retrouve les couleurs et les odeurs de cette magnifique région du Roussillon me verront plus souvent.

Ci-dessous la réponse :

Monsieur,

C'est avec la plus grande attention que j'ai pris connaissance de votre mail en date du 04 Avril 2009
concernant un incident survenu lors de votre visite dans notre magasin de Carrefour Claira le 26 Mars dernier.

Je tiens tout d'abord à m'excuser pour le délai de réponse mais je viens de prendre mes fonctions en tant que responsable du service de sécurité du magasin et par conséquent je viens d'être informé du désagrément dont vous avez été victime.

J'ai visionné les images qui concernent votre affaire et je tiens par avance a vous assurer que conformément à l'arrété préfectoral N° 2003/08 du 21/02/2008 et à la déclaration N° 1150720 de la CNIL elles sont à votre disposition au magasin pendant une durée de 30 jours.

Dans cette affaire, notre opérateur vidéo constate effectivement, sur le fond, que vous récupérez des patins dans leur emballage puis que vous les remettez à leur place.

La présomption de dégradation de marchandise a l'air assez flagrante, malgré tout a aucun moment on ne vous voit déchirer l'emballage.

Cela corrobore votre version des faits renforcée par celle des agents de sécurité, qui après coup, ont eux aussi constaté que l'emballage avait déja été réparé.

Sur la forme, les agents de sécurité auraient dû vous fournir une explication et je m'en excuse.

La lutte contre le vol n'est pas un travail aisé et nous travaillons sans filet.

Cependant, je vais expressement faire un rappel sur les procédures internesafin que ce genre d'incident ne reproduise pas.

Je reste à votre disposition pour répondre à toutes questions.

En vous renouvelant toutes mes excuses, je vous prie d'agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

.....
Responsable sécurité

Comme je l'avais dit dans ma note du 31 mars courant j'ai contacté Carrefour France et j'ai reçu la réponse dans les heures suivantes... réponse qui est loin de me satisfaire puisque je pense qu'il s'agit d'une réponse passe-partout et je vous en livre le contenu en intégralité :

medium_logo_carrefour.2.png

"Bonjour Monsieur Lebel et bienvenue sur le site Carrefour.fr.

C'est avec attention que nous prenons connaissance de votre message du 4 avril 2009 au sujet de la qualité de service
de votre hypermarché.

Vous nous faites part de vos observations concernant l'incident survenu, le 26 mars 2009, lors de votre dernière visite 
dans votre magasin Carrefour de Perpignan Claira.

Vous souhaitez savoir quelles dispositions nous pouvons prendre au regard de la situation que vous évoquez.

Nous vous présentons nos sincères excuses pour la gêne occasionnée.

Nous nous rapprochons immédiatement de la direction de votre hypermarché afin qu'une réponse vous soit 
apportée dans les meilleurs délais.

Vous bénéficiez ainsi d'un suivi personnalisé de votre requête et obtenez la confirmation de notre engagement à 
vous satisfaire.

Nous vous remercions de votre compréhension et restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Nous vous souhaitons, Monsieur Lebel, une agréable journée.

A très bientôt sur www.carrefour.fr

Sincères salutations,"

Profitant de mon séjour avec mon ami pour terminer les décorations de nos résidences respectives nous avons acheté des meubles qui nécessitaient la pose de patins en téflon pour eviter des rayures sur le socle vernissé...(je passe les détails).

Nous rendant chez Carrefour à Perpignan, au détour d'un rayon, nous voyons ce qui pourrait répondre à notre attente mais le descriptif est plus que vague puisqu'il n'est pas mentionné si ces patins sont adhésifs ou s'il faut les coller...

Une belle aubaine : un blister est ouvert et sans hésiter, comme tout à chacun aurait fait, je sors un patin et je constate que ce n'est pas ce que nous recherchons... et je remets à sa place le blister avec le patin.

Nous continuons nos courses pour le week-end(1 petite heure et nous nous dirigeons vers une caisse).

Tout en mettant nos achats dans nos sacs je vois qu'un agent de sécurité nous observe... et au moment de régler mes achats il brandit, menaçant, le blister ouvert en nous accusant, aux yeux des autres clients, de détèrioration de matériel... voire de vandalisme

Comme toutes ces personnes qui sont persuadées d'avoir un certain pouvoir... cet agent affirme que nous avons ouvert volontairement le blister et pour preuve le centre vidéo nous a vu commettre le "délit"...

Bien sûr il pensait que nous allions dire "Amen" à son affirmation... mais comme nous n'avions rien à nous reprocher nous demandons à voir la vidéo et comme dans la bible(la parabole de la multiplication des pains...) les blisters ouverts se multiplient !!! Bloquant toujours la caisse nous insistons pour visionner la vidéo et nous rendre dans le rayon pour voir le second blister et peut-être d'autres... De plus nous lui faisons remarquer qu'il fallait un cutter pour couper le plastique rigide.

Gardant notre calme face à cet individu à la limite du politiquement correcte on finit par comprendre que notre bonne foi est reconnue par le pôle vidéo, et, sans parole d'excuse, avec une allure de looser, l'agent nous laisse à notre "triste sort".

Et tout en nous excusant auprès de l'hôtesse de caisse et aux clients qui attendaient derrière nous, on s'entend dire que magasin est coutûmier du fait... et que depuis une heure nous étions suivis dans tous les rayons... Une certaine forme d'atteinte à la vie privée !!!

Bien entendu je ne vais pas en rester là... je vais contacter le :

medium_logo.gifdès mon retour à Levallois le 2 avril courant.

 

14/04/2009

Soyons imaginatifs... pour les futurs retraités de l'Education Nationale

 

leblognotes2michel,  le 14 avril 2009,

L’Inspecteur d’Académie, Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale de…

à :

Mesdames et Messieurs, les Inspecteurs de l’Education Nationale

Mesdames et Messieurs les Directeurs d’écoles élémentaires et maternelles

Mesdames et Messieurs les Professeurs des écoles

Mesdames et Messieurs les Instituteurs

Dans le cadre des mesures visant à généraliser le travail jusqu'à 70 ans, il est maintenant  possible de se procurer des déambulateurs auprès de vos secrétariats de circonscription, au titre des fournitures de bureau, sous réserve de fourniture d'un PAIP (projet d'accueil invalide personnalisé).

Ces dispositifs devront permettre une meilleure prise en charge et une amélioration de la productivité des salariés seniors au travail.

Un bilan annuel sera établi avec les partenaires sociaux afin d'évaluer les matériels déjà homologués par le Sénat, l'Académie Française, le MEDEF, le Ministère du Travail, le Ministère de l'Education et le Ministère de la Fin de Vie (ex ministère de la Santé).

M. X, professeur des Ecoles à L… :

 "J'ai choisi un modèle avec un petit siège, c'est vraiment pratique lorsque je vais surveiller  la récréation!..."

medium_Déambulateur_2.2.jpg
Mme Y, Directrice d'école à S… :

"Je suis très satisfaite du déambulateur, j'ai pu choisir un modèle avec un petit panier, ce qui est très utile lorsque je transporte des documents à mes collègues ou que je me rends à la photocopieuse...."

medium_déambulateur.2.jpg

Il est à noter qu'en option, ces modèles1 peuvent être équipés :

* d'un système de chauffage tubulaire à gestion domotisée,

* d'un GPS (pour retrouver son bureau ou sa salle de classe),

* d'un système de repère d'obstacles avec amplification phonique et/ou visuel des signaux,

* d'un corset armé molletonné disponible en plusieurs couleurs (vieux rose, parme ou lilas - un modèle bleu marine est à l'étude) totalement invisible sous la blouse de travail,

* d'un support de perfusion

* d'un urinoir (attention uniquement sur prescription médicale avec accord préalable de la CPAM et après contrôle à domicile de la validité de la prescription et du non refus de porter une protection personnelle).

* d'un pace maker,

* d'un contrôle de la tension et battement de pouls (avec avertissement automatique des services de l'administration en cas d'arrêt du cœur pour qu'un contrat de remplacement soit immédiatement lancé auprès de l'ANPE)

J'attire votre attention sur le fait que les options de confort (coloris, sellerie cuir, roues alu et freinage à disques ventilés) ne sont pas actuellement prises en charge par la CPAM, (les syndicats agissent dès à présent pour que les comités des œuvres sociales et/ou les diverses conventions collectives les prennent en charge).

Disponible, aussi, en leasing ou en occasion neuve, recyclé avec l'accord du Ministère de l'Ecologie

 

05/04/2009

A votre appréciation...

Cette scène a-t-elle réellement eu lieu dans un vol de la compagnie British Airways entre Johannesburg et Londres.
Une femme blanche, d'environ cinquante ans, s'assied à côté d'un noir. 
Visiblement perturbée, elle appelle l'hôtesse de l'air.


L'hôtesse
: « Quel est votre problème, Madame ?" » 

La femme blanche : « Mais vous ne le voyez donc pas ? Vous m'avez placé à côté d'un noir.   Je ne supporte pas de rester à côté d'un de ces êtres dégoûtants. Donnez-moi un autre siège, s'il vous plait!!! ».  

L'hôtesse
: « Calmez-vous, presque toutes les places de ce vol sont prises. Je vais voir s'il y a une place disponible ». 

L'hôtesse s'éloigne et revient quelques minutes plus tard.......  

L'hôtesse : « Madame, comme je le pensais, il n'y a plus aucune place libre dans la classe économique. J'ai parlé au commandant et il m'a confirmé qu'il n'y a plus de place dans la classe exécutive.  Toutefois, nous avons encore une place en première classe ».

Avant que la dame puisse faire le moindre commentaire, l'hôtesse de l'air continue :  

« Il est tout à fait inhabituel dans notre compagnie de permettre à une personne  de classe économique de s'asseoir en première classe. Mais, vu les circonstances, le commandant trouve qu'il serait scandaleux d'obliger quelqu'un à s'asseoir à côté d'une personne aussi répugnante ».

L'hôtesse se tourne vers le noir et lui dit : 

« Donc, Monsieur, si vous le souhaitez, prenez votre bagage à main car un siège vous attend en première classe ».  

Et tous les passagers qui, choqués, assistaient à la scène, se levèrent et applaudirent... 

Même si c'est une "fiction" on ne doit pas être loin de la vérité quand on assiste à certaines scènes de rue...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique