logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/01/2009

L'année du Boeuf(Buffle) de Terre

medium_630432.jpgmedium_spacer.gif
 

La nouvelle année chinoise commence le 26 janvier 2009 et s'achèvera le 13 février 2010. Cette année sera placée sous le signe du Boeuf (Buffle) de terre.

Le 26 janvier 2009, nous entrons dans une nouvelle année chinoise, l'année du Boeuf (ou Buffle) de Terre.

Le Buffle est le deuxième animal du zodiaque chinois. On dit qu'il a le sens du devoir, de l'effort et de l'engagement. Par natur c'est un leader  mais il peut  être un peu trop autoritaire voire conservateur à certains moments.

Une année du Buffle de Terre est symbole de bon augure car la terre est l'élément favori du Buffle.

Ce sera une année d'efforts, de persévérance où l'on redécouvrira la nécessité de guider sa vie selon des valeurs profondes.
Les questions d'environnement seront plus que jamais essentielles.

 

medium_Présentation1.jpg


 

 L'année du Boeuf ou Buffle et ses influences signe par signe

D'après le site de TF1.fr l'année du Boeuf de Terre devrait se résumer à ces grands principes :

"Les configurations astrales qui dominent l'année du Buffle 2009 comprennent deux volets, l'un flagrant, l'autre plus subtil. D'après elles, on doit s'attendre à de sérieuses difficultés qui marqueront un recul sur de nombreux plans par rapport à l'année dernière. La relative euphorie suscitée il y a environ douze mois va maintenant céder la place à une certaine morosité, voire à des inquiétudes. Il y aura lieu de craindre que nos conditions de vie ne deviennent plus contraignantes.

Concrètement, c'est surtout sur la scène mondiale que les tensions planétaires s'annoncent difficiles à vivre. A peu près sur tous les continents, des foyers d'insurrection éclateront, tout comme certains endroits du globe risqueront d'être le théâtre de conflits politiques ou sociaux musclés. Certains désordres installés de longue date auront tendance à s'enliser. Les menaces d'attentats terroristes resteront plus préoccupantes que jamais. La crise financière, qui a assombri les derniers mois de l'année 2008, ne sera pas bien maîtrisée, et même les pays les plus développés seront confrontés aux écrasants problèmes de récession et de chômage. Sur le plan moral, les efforts en faveur de la fraternité humaine et, en particulier, de la condition féminine traverseront une phase de stagnation. Dans nos vies quotidiennes, la facilité ne sera certainement pas au rendez-vous. Nous serons enclins à manquer de confiance au profit d'un sentiment de marasme et parfois même de catastrophisme.

Cependant, malgré ces perspectives assez sombres, nous ne devrions pas céder au pessimisme. En effet, les astres ont plus d'un tour dans leur sac ! Leurs configurations, à y regarder de plus près, donnent lieu à de grandes espérances. Elles montrent indiscutablement que nous aurons la possibilité de remonter la pente et d'atteindre une meilleure vie, tant individuelle que collective, à condition de faire preuve de bonne volonté et de fournir les efforts nécessaires. C'est comme si les difficultés de l'année étaient utilisées par les astres comme un aiguillon pour nous forcer à progresser. Et comme 2009 est l'année où seront exaltées les vertus traditionnelles - amour de la patrie et de la famille, sens de l'honneur et de la discipline, sens du devoir et du dévouement, goût du travail et de l'effort. Les astres, semble-t-il, veulent que la solution de nos problèmes passe par ces vertus"

La création du zodiaque chinois basé sur des animaux date du VIème siècle et vient de la légende suivante :
Une nuit de Nouvel An, l'Empereur de Jade invita tous les animaux de la terre à lui rendre visite. Seuls, douze d'entre eux obéirent.
L'énergique buffle ouvrit la marche tout le long du chemin, mais il ne s'était pas aperçu que le rat, rusé, s'était perché sur lui. Au moment d'arriver devant l'empereur, le rat sauta devant le buffle et l'empereur le vit en premier.
Arrivèrent ensuite le Tigre souriant, le Chat prudent, l'étincelant Dragon, le sage Serpent, le Cheval talentueux, la Chèvre sensible, le malin Singe, le Coq fier, le Chien fidèle et pour finir le Cochon scrupuleux. En guise de remerciement, Bouddha instaura une année « symbolique » en l'honneur de chacun de ses visiteurs Et il décréta que chaque nouveau-né hériterait désormais des caractéristiques de l'animal de son année de naissance.

 Les différents signes du zodiaque chinois

Rat : Imaginatif, charmant et vraiment généreux avec les personnes aimées, travailleur passionné, entreprenant. Mais mauvais caractère, critique et opportuniste. Une tendance à la distraction.
2009 sera pour le rat une année positive mais le rat devra rester attentif à son environnement. Il aura tout intérêt à étudier ou mettre à jour ses connaissances. 2009 sera favorable à l'évolution des sentiments.

Boeuf ou Buffle : Ordonné, avec les sens pratique, méthodique, habile de ses mains, affectueux. Un tempérament de chef. Plutôt conservateur..Attention à ne pas être trop autoritaire et à ne pas se mettre en colère.
2009 sera pour le buffle une année d'amélioration dans tous les domaines, et surtout dans celui des relations, mais il ne faudra pas être trop pressé.

Tigre : Superbe et généreux, sensible, émotif, capable d'aimer très fort. Mais aussi rebelle, obstiné, un peu tête brûlée et parfois mesquin.
2009 sera pour le tigre une année de mise à l'épreuve. Il sera très important pour lui de rester concentré sur ses objectifs. 2010 lui offrira alors l'opportunité de les atteindre.

Lapin ou Chat : Affectueux, attentionné, agréable. On aime vous fréquenter. Prudent et conservateur et une tendance à être trop sentimental.
2009 sera pour le lapin une année de progression lente mais solide, favorable aux voyages, à la création artistique et aux rencontres sentimentales.

Dragon : Plein de vitalité et d'enthousiasme. Intelligent, doué et perfectionniste. Populaire, mais aussi parfois trop exigeant et capable de "trop l'ouvrir".
2009 sera pour le dragon une année favorable d'un point de vue matériel. Attention aux paroles imprudentes.

Serpent : Sage, charmant, réfléchi avec une très forte intuition. Attention à ne pas attacher trop d'importance à l'argent et à éviter de remettre les choses au lendemain.
2009 sera pour le serpent une année très remplie et pleine d'opportunités y compris sentimentales mais il ne faudra pas se laisser aller à trop d'impulsivité.

Cheval : Travailleur forcené. Très indépendant. Intelligent et amical. Tendance à l'égoïsme et à la malice.
2009 sera pour le cheval une année de progrès mais il devra penser à se détendre de temps en temps.

Chèvre ou Bélier : Elégant, artiste, affectueux. Créatif, parfois gêné par un certain pessimisme ou des émotions trop vives. Plus boudeur que coléreux. Généreux, gentil, les chinois pensent que ses qualités de coeur lui valent d'être très chanceux.
2009 sera pour la chèvre une année très pleine : amis, rencontres, amours, travail, études. Attention à rester raisonnable.

Singe :Vif, très intelligent et très malin. Personnalité attirante. Attention à ne pas être trop opportuniste ou parano.
2009 offrira aux singes l'occasion d'exprimer leur créativité sous réserve qu'ils s'organisent avec rigueur et fassent attention à leur environnement. Leur vie affective sera très remplie.

Coq : Travailleur obstiné, malin et décidé. Dit toujours ce qu'il pense. Rêveur et extravagant.
2009 sera pour les coqs une année très positive.

Chien : Fidèle et honnête. Mais aussi soucieux, mauvaise langue et prompt à la critique.
En 2009, le chien sera plus occupé et plus sociable. Bonnes opportunités de voyages et de rencontres.

Cochon : Un compagnon merveilleux, très intellectuel. Sincère, tolérant et honnête mais terriblement naïf. Direct, patient mais routinier et peu enclin à donner son avis par aversion pour les conflits. Très (trop) attaché aux biens matériels. Attentionné et délicat. Amoureux de la nature
2009 sera une année de chances qu'il faudra savoir saisir pour les cochons. Il ne faudra pas oublier de bouger et bien se nourrir.

Octavio Ocampo, peintre mexicain

Une fois de plus un diaporama m'a entrainé à la découverte de ce peintre mexicain dont les peintures cachent toujours plusieurs images en même temps. Celles-ci se laissent découvrir selon la distance à laquelle on se trouve pour regarder la peinture.

Cet artiste mexicain est un contemporain né le 28 février 1943 à Celaya, province de Guanajuato (Mexico).

Il étudie :

  • de 1961 à 1965 à l'école de peinture et de sculpture (La Esmeralda) Bella Artes de Mexico,
  • de 1972 à 1974 au San Francisco Art Institute de San Francisco (Californie).

Je vous laisse découvrir ce magnifique diaporama (ATTENTION BLOG 50 NE L'ENREGISTRE QU'AU FORMAT PR2SENTATION --> PASSER AU MODE DIAPORAMA POUR APPRECIER L'ART DE CET ARTISTE) :

Octavio_Ocampo.2.pps

24/01/2009

Début d'automne aux Tuileries

Il y a quelques mois après avoir déambulé pendant plusieurs heures sur les Champs-Elysée pour admirer cette magnifique exposition sur "100 ans d'industrie aérospatiale..." ( voir mes notes du 31 octobre 2008), j'ai terminé la journée, flanant dans ce magnifique Jardin des Tuileries au milieu des statues et des arbres si magnifiques avec leurs couleurs automnales. Et pour me reposer je finis par m'asseoir près de la pièce d'eau profitant de ce magnifique soleil d'automne... (c'était le 9 octobre 2008 et le ciel de Paris s'était paré d'un magnifique bleu) et de ces envolées d'oiseaux si familiers.

 



23/01/2009

En réponse à Zorg

Vous avez dit réformes...

Et ce doigt n'est-il pas consécutif à cet interview


podcast

18/01/2009

Marcel, un an déjà...

Il y a un peu plus d'un an je rejoignais la communauté Blog50 et mes premiers pas furent martelés par les dernières paroles de Marcel qui faisait preuve de beaucoup de courage face au destin. Je lisais également ce qu'écrivait, tout particulièrement, son frére et aussi tous les messages laissés par les Amis connus ou inconnus.

Je n'avais pas cette chance de l'avoir connu mais je ressentais comme un besoin de lui rendre un dernier hommage par une note en date du 1er février.

Aujourd'hui cela fait tout juste un an qu'il nous a quitté et j'ai une pensée pour lui, mais je ne m'inquiète pas :

là où il est, il n'a pas eu de mal à se faire des copains et il nous regarde nous débattant avec notre clavier pour ne pas rompre le fil de notre petit monde.

Je pense surtout à ses proches et à son frère à qui il doit manquer et je leur dis toute ma sympathie en espérant qu'ils puissent lire tous nos messages sur le blog.

Salut Marcel, nous ne t'oublions pas.



Que cette musique monte vers toi ,

Michel

 

13/01/2009

Bravo à nos amis Suisses...

 C'est un véritable exploit pour ces percusionnistes tant sur le plan "rythmique" que sur le plan physique. A regarder dans son intégralité car cela va crescendo... Une très belle parade.

 

09/01/2009

Les origines des soldes

Comme tout bon Français et en cette période de crise j'attendais l'ouverture de la période des soldes avec une certaine impatience pour trouver "l'objet exceptionnel"... Et c'est ainsi que dès mercredi je me suis retrouvé dans les magasins sur les Grands Boulevards parisiens.

J'avais le souvenir des années précédentes où la faune n'était pas très importante(contrairement à ce que les médias peuvent dire ou montrer...), mais cette année il y avait foule d'autant que c'était du -50% sur presque tout avec parfois des remises supplémentaires si vous êtes abonné à certains "clubs privilèges" comme ils disent(pour ma part j'avais un +10% en montrant le message SMS adressé le matin même sur mon téléphone). Tout en me faufilant dans les allées au milieu d'une véritable déferlante j'ai trouvé mon bonheur(je vous passe le détail). Tout en arpentant ces allées j'ai été surpris de voir que bon nombre d'acheteurs potentiels étaient des jeunes qui n'attendaient que ce moment pour s'offrir des articles de marque !!! pour épater le petit copain ? Pas si sûr car nous avons tous le même état d'esprit : faire des économies.

Sur le chemin du retour je me suis demandé qelle était l'origine des soldes ? Et bien m'en a pris car j'ai appris un certain nombres de chose que je livre à votre réflexion :

"C'est un véritable rituel commercial et social. Les soldes sont apparues avec la naissance de la grande distribution au XIXe siècle. Ce serait une invention française qui se pratiquait après les inventaires de fin de saison.

La gestion des stocks est l'un des casse-têtes les plus complexes pour les entrepreneurs. En l'absence de stocks ils risquent risquent de ne pas pouvoir faire face à la demande. Par contre un surplus induit un coût important qui peut générer des risques financiers majeurs pour une entreprise. C'est donc pour résoudre cette équation difficile que Simon Mannoury, fondateur en 1830 du grand magasin parisien Le Petit Saint Thomas, aurait organisé de vastes opérations de déstockage saisonnier en baissant considérablement le prix de ses articles.

Cette inovation fait partie d'une série d'intuitions géniales qui annoncent le marketing contemporain. Dans son magasin de la rue du Bac, Monsieur Mannoury avait instauré le système de prix fixes affichés, des expositions temporaires, l'envoi franco de port et la vente par correspondance. Il avait même fait l'acquisition d'un âne pour promener les enfants dans les galeries. C'est dans ce magasin qu'Aristide Boucicault, fondateur du Bon Marchén fit ses premières armes en tant que vendeur de châles.

A cette époque le mot "solde" était employé au singulier. Un solde désignant, alors, un coupon d'étoffe invendu. L'emploi du pluriel s'est généralisé au début du XXe siècle avec le début de l'encadrement législatif des soldes ( la première loi réglementant les soldes date de 1906)."

Bons soldes à tous. En effet le mot "soldes" est masculin pluriel... qu'on se le dise

04/01/2009

La galette des Rois

De ma petite enfance j'ai le souvenir de cette coutume qui consistait à tirer les rois, le jour de l'Epiphanie. C'était un véritable rituel qui rassemblait petits et grands autour de ma grand-mère paternelle. C'était, aussi l'occasion de se retrouver car les réveillons n'étaient pas vraiment de mise chez mes parents, par manque de place et compte tenu du nombre d'enfants... Ce n'est qu'à partir de 1955 que les réveillons ont été organisés dans la maison que mes parents avaient fait construire.

Mais revenons à notre fameuse galette :

Ma grand-mère qui était une fine cuisinière préparait des galettes simples en patte feuilletée(j'étais en admiration sur  le "nombre de feuilles" qu'elle réalisait avec son rouleau en bois) dans lesquelles elle mettait un haricot en guise de fève.

Puis c'était la découpe de la galette encore tiède et la distribution des parts, dissimulées sous une serviette, par le plus jeune de l'assemblée. Le tout arrosé par du cidre bouché de notre bonne Normandie.

Le "roi" choisissait sa "reine" ou vice versa... C'était un moment vraiment exceptionnel qui est toujours resté présent à ma mémoire.

Aujourd'hui la tradition subsite mais cela n'a plus la même symbolique puisqu'on nous propose la galette dès la mi-décembre et bien souvent jusque fin janvier.

L'an dernier c'était àla maison de retraite avec Mamie(et ce sera cette année la semaine prochaine):

medium_IMGP2289_edited-1.JPG
medium_IMGP2290_edited-1.JPG
medium_IMGP2291-1.JPG

J'en profite pour vous faire partager un article que je viens de lire sur le site de notrefamille.com(c'est le site qui héberge tous les échanges journaliers de ma grande famille):

Le premier dimanche de janvier, jour des rois

 Les magasins commencent à proposer des galettes des rois dès la mi-décembre. Autrefois, ce fameux gâteau ne se partageait et ne se mangeait que le premier dimanche de janvier, jour anniversaire de l'adoration des Rois mages devant l'enfant Jésus, dans la crèche. Fêter les rois, c'était se souvenir de ces rois d'il y a deux mille ans et de leur longue marche depuis la Perse.

medium_galette-des-rois1.jpg


 

De quand date la galette ?

On ne sait pas au juste depuis combien de temps existe la galette des rois. Au moins depuis 1311, car elle est évoquée cette année-là dans un texte rédigé à Amiens. Elle a la forme ronde du soleil, puisque Jésus est décrit comme la lumière de Dieu donnée aux hommes. On devenait roi ou reine d'un jour, la fève et la galette étant en quelque sorte le dernier cadeau du cycle de Noël, depuis le début de l'Avent jusqu'à l'Épiphanie

medium_galette-des-rois2.jpg
 

Et la fève ? 

Si elle porte ce nom c'est parce qu'on plaçait à l'origine une véritable fève, un haricot blanc ou un pois chiche dans le gâteau. Les premières fèves en porcelaine ne sont apparues qu'après le Second Empire, en 1875. Au départ, elles étaient fabriquées selon des modèles en nombre restreint, évoquant la chance (trèfle, fer à cheval), la richesse (voiture), l'amour (roi ou dame de cœur), le pouvoir (reine, couronne, château) ou, bien sûr, la vertu (Enfant Jésus).

À partir des années 1960, les formes, les motifs, les couleurs et les matières se sont multipliés à tel point que tout est possible ! L'imagination est laissée libre et des collectionneurs rassemblent désormais des milliers de figurines différentes.

Enfin, la fève n'était pas autrefois cachée dans la galette mais dans un sac où l'on mélangeait par exemple un haricot noir ou rouge au milieu de haricots blancs, autant au total que de personnes présentes. C'était, comme aujourd'hui, un enfant qui " tirait les rois " : il plongeait la main dans le sac et sortait un par un les haricots du sac en nommant les convives. Lorsqu'il sortait la fève noire ou rouge, on s'écriait " Vive le roi ! " et on fêtait tout le jour celui que le sort avait désigné. Le gâteau n'était partagé qu'ensuite.

medium_galette-des-rois3.2.jpg

 

 

 La part du pauvre

medium_galette-des-rois4.jpg

On dit souvent qu'il faut découper la galette en prévoyant une part de plus qu'il n'y a de convives : c'est la fameuse " part du pauvre ". Autrefois en effet, les plus malheureux allaient ce jour-là de porte en porte demander " La petite part, La petite bouchée, La part du Bon Dieu, Pour l'amour de Dieu ". Gare à celui qui ne voulait rien offrir ! Les quêteurs chantaient férocement :

" Si vous ne voulez rien nous donner,
Nous irons au jouc aux poules,
Nous prendrons tous vos chapons. " (Poitou)

Ou bien :

" Que Dieu vous donne
Diarrhée mortelle
Jusqu'à l'autre Noël ! " (Charentes)

En revanche, les pauvres chantaient un remerciement s'ils étaient bien reçus :

" Salut à Messieurs et Dames d'honneur,
Je vous donne le bonsoir de grand coeur,
Divertissez-vous bien dedans ce saint jour. "

Je pense que cela avait le mérite d'être dit.

A vos commentaires et à vos propres expériences...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique