logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/04/2008

Une nouvelle journée à la maison de retraite

Rentrès lundi soir du sud de la France, après un peu plus de 8 heures de conduite, nous avons rendu visite à Mamie, dès mardi, pour voir comment elle s'adaptait dans la structure neuve de la maison de retraite de Gournay-en-Bray...

En construction depuis plus de 2 ans la nouvelle structure a été enfin livrée aux résidents il y a juste 3 semaines. Nous avions rendu visite à Mamie lelendemain mais nous avions besoin de nous assurer qu'elle avait bien retrouvait ses repères car ce "déménagement" était l'objet de ses interrogations depuis plusieurs mois :

  • Comment serait son nouvel environnement ?
  • Quels seraient les résidents qui intégreraient la nouvelle structure ?
  • Quels seraient les critères de sélection ?
  • Y aurait-il des changement de personnel ?
  • Le transfert du téléphone serait-il automatique ?
  • Comment s'effectuerait le "déménagement ?
  • ...

Questions auxquelles nous avions répondu au mieux sans l'inquiéter. . .

Bien entendu je vous passe les détails du "déménagement". Tout avait été rangé avec minutie pour éviter casse ou perte... Et lors de notre première visite, au lendemain de son transfert, tout était presque remis en ordre et il ne fallait surtout pas de "faire son travail" !!!

La chambre est spacieuse et donne sur un balcon, exposé sud / sud-ouest(très bien pour Mamie qui continue son activité canevas) mais sa configuration n'a pas permis de garder tous les petits meubles qu'elle avait emportés avec elle. Il a fallu faire des choix. . .

La salle d'eau comporte une douche individuelle(un plus sans prix pour ces personnes qui ont gardé toute leur pudeur) de plein pied, un WC suspendu et un meuble vasque très bien étudié.

Mais revenons à notre journée d'hier :

Sa fenêtre donnant sur le parking situé à une quarantaine de mètres, elle nous fait un signe de la main(elle devait nous attendre et elle a reconnu la voiture...). C'est avec le sourire qu'elle nous retrouve d'autant qu'il y a du "boulot" :

  • Il faut changer la télé de place(le reflet de la porte-fenêtre la gène),
  • Il faut installer une lampe de chevet,
  • Il faut déplacer le téléphone,
  • Il faut remettre en place les cadres et ses canevas car il n'est pas question que ce soit le personnel de la maison de retraite qui le fasse. C'est l'affaire de mes enfants...

Mais il est déjà l'heure du déjeuner et on règlera tout cela dans l'après-midi. Il faut descendre au niveau 0.

Retouvailles avec les résidents dans une salle à manger très lumineuse aux couleurs chatoyantes. Les residents sont par table de quatre et sont servis par un personnel bien formé et surtout très patient... Nous saluons les résidents avec une bise toute particulière à la doyenne qui a fêté ses 102 ans le 15 avril dernier(elle nous fait remarquer qu'on était pas là...). Bien entendu, dans le cadre de la réorganisation on constate que les plus dépendants ont été affectés dans une une autre structure(seules les 30 personnes, quasiment autonomes, ont migré vers la nouvelle struture, les autres ont intégré une structure rattachée à l'hôpital en attendant que l'ancienne structure soit complètement rénovée d'ici à un an).

Je ne reviendrais pas sur le choix et la qualité des mets puisque le cuisinier n'a pas changé.

Après le petit café retour au premier étage mais avec une petite désillusion... On ne peut pas encore entreprendre la décoration car il faut attendre la décision de la Directrice. Ce sera donc pour la prochaine fois. Cela n'arrange pas Mamie car les cadres et les canevas ne seront pas remis en place pour ses 90 ans le 18 mai prochain !!! Mais au fait quel restaurant vous avez choisi ? Surprise... Surprise... J'aimerai bien savoir. On lui explique que son petit fils n'étant pas disponible le 18(il régate toute la semaine précédente) ce sera le 25(ainsi on ce sera aussi la fête des Mères). Je note pour prendre rendez-vous chez le coiffeur(il faut que je sois à la hauteur !!!).

On avait oublié de récupérer son dernier canevas donné à l'encadreur... Il faut y aller car elle veut le montrer à ses visiteurs.

Puis vers la fin de l'après-midi elle commence à poser des questions sur notre séjour et c'est l'heure du diner et de notre départ. Un p'tit coup de fil en arrivant...

Un dernier signe de la main depuis le balcon en attendant notre prochaine visite.

medium_IMGP0455.2.JPG
medium_IMGP2642_edited.2.JPG
medium_IMGP2648.2.JPG
medium_IMGP2663.JPG
medium_IMGP2660.2.JPG
medium_IMGP2662.2.JPG
medium_IMGP0007.JPG
medium_Charrette_2.2.JPG
medium_Vase_1_edited.2.JPG
medium_IMGP0122.JPG
medium_IMGP0114.JPG
medium_IMGP0115_edited.3.JPG
medium_IMGP0128.2.JPG
medium_IMGP0133.JPG
medium_IMGP0121.JPG
medium_IMGP0126.JPG
medium_IMGP2650.JPG

Paroles de Geluk

De retour du Roussillon je retrouve la grisaille parisienne... ce qui m'incite, déjà, à refaire les valises dès que nous aurons fêté les 90 ans de Mamie le 18 mai prochain(En fait pour des raisons de disponibilité des uns et des autres on fera la fête le 25).

En attendant je vous fais partager des maximes de notre ami Geluk mises en images et en musique d'une manière très originale(nous sommes loin de ses "Chats").

Ce petit diaporama m'a été transmis par notre amie belge Sylvette(lepetitmondedumoustier) qui ne l'a pas mis sur son blog perso et je l'encourage, vivement, à le faire pour d'autres diapos qu'elles auraient en réserve :

Mots_de_GELUK.pps

25/04/2008

Les pensées du Chat

Après l'Année du rat ... Les pensées du Chat selon Philippe Geluck.

A déguster avec modération.

Les_pensées_du_Chat.pps

18/04/2008

Bonne nuit les Petits...

. . . Nounours comme nous l'avons connu dans notre jeunesse.

On ne s'en lasse pas, à montrer à nos enfants, petits-enfants...

14/04/2008

Journée à la maison de retraite...suite... suite

 Note modifiée

Avant de terminer les valises... quelques nouvelles de Mamie qui vient d'intégrer les locaux neufs de la maison de retraite ou elle est depuis octobre 2005.

Je vous donnerai tous les détails de ce transfert à mon retour. Mais en attendant quelques photos(les extérieurs sont en cours d'achèvement) :

medium_IMGP0113.JPG
medium_IMGP0115_edited.2.JPG
medium_IMGP0120.JPG
medium_IMGP0125.JPG
medium_IMGP0128.JPG
medium_IMGP0129.JPG
medium_IMGP2654_edited.JPG
medium_IMGP2642_edited.JPG
medium_IMGP2660.JPG
medium_IMGP2662.JPG
medium_IMGP2648.JPG
medium_IMGP2664.JPG

Comme tout bon retraité je suis "débordé" et je n'ai pas trouvé le temps de décrire ma journée à la maison de retraite avec Mamie .

Après notre 1h30 sur les routes de la campagne normande nous rejoignons la maison de retraite qui héberge Mamie(ma belle-mère) depuis un peu plus de deux ans.

Je ne dirais pas que le rituel est immuable car il se passe toujours quelques choses dans ce genre de maison, mais Mamie qui est une femme de caractère aime bien organiser les quelques heures que nous passons ensemble.

Après les retrouvailles et les embrassades... je vous donne les évènements principaux de la journée :

  • Les petits potins de la maison de retraite,
  • Grande discussion sur le calendrier que nous lui avons envoyé il y a quelques jours et sur lequel on a mis des photos personnelles pour chaque mois. Elle souhaite avoir des explications complémentaires sur les lieux et circonstances des prises de vue...
  • Direction la salle à manger (les pensionnaires sont par table de 4). Les pensionnaires sont servis à table, les repas étant élaborés par un cuisinier sur place,
    • Bise obligatoire à la centenaire(bientôt 102 ans)qui, au passage nous raconte une blague ou deux. Cette femme est formidable car elle a toute sa tête et elle adore rire. Elle n'est pas la dernière à mettre de l'animation et il y a peu elle dansait encore(depuis peu, comme Mamie, elle a besoin d'un déambulateur pour se déplacer mais elle est optimiste car très croyante).
    • échange d'informations avec l'infirmière qui fait sa distribution de médicaments avec un mot gentil pour les uns et les autres,
  • L'apéro traditionnel avec Mamie,
  • Le repas. Afin de mieux appréhender la qualité et la diversité des plats servis aux résidents nous avons toujours souhaité mangé la même chose que les pensionnaires. Comme cela on peut juger par nous-mêmes et faire les remarques éventuelles au Conseil de Vie Sociale,
  • Après le café : retour dans sa "carrée" comme dit si bien Mamie,
  • Les choses sérieuses commencent:
    • inventaire de ses besoins personnels(produits de toilette, les petites attentions pour recevoir ses amis ou la famille, effets personnels...),
    • vérification des comptes(bien qu'elle ait toute son autonomie de gestion, elle souhaite que nous regardions, après elle, ses relevés bancaires surtout avec les scandales qu'elle a entendu à la TV,
  • Elle nous fait part des appels téléphoniques qu'elle a reçus ou qu'elle a donnés... ce qui lui permet de s'informer sur famille et tout particulièrement les petits-enfants et arrières petits-enfants...
  • Puis on change de registre : C'est "bientôt" le printemps et elle voudrait bien changer, un peu sa garde robe. Elle a vu des modèles sur catalogue mais n'est-ce pas trop jeune ?...
    • j'aime pas trop parler chiffons et je vais faire la parlotte avec quelques résidentes qui sont au salon. C'est toujours sympa car il y a toujours un sujet nouveau qui est mis sur la table et puis je suis "le parisien" le gendre de Mme ...
  • Puis retour chez Mamie qui s'inquiète sur les modalités du transfert qui va se faire un peu avant Pâques dans la nouvelle structure qui est en cours d'achèvement,
    • répartition des places,
    • les sanitaires,
    • le personnel... En un mot tout l'intéresse,
  • On a oublié de regarder si elle avait suffisamment de matériel pour avancer son canevas en cours(depuis qu'elle est à la maison de retraite elle en a fait 5 qu'on lui fait encadrer)
    • En plus du canevas elle aime le scrabble, les mots fléchés et elle s'intéresse aux "jeux cérébraux" à la TV comme du style des "chiffres et des lettres),
  • Tea-time,
  • Puis c'est presque l'heure de reprendre la route. Il est vrai que l'heure du dîner est à 18h15 !!! C'est un peu tôt mais ce n'est pas grave car ainsi Mamie peut regarder ses informations régionales puis après le JT, après c'est selon... les programmes(elle privilégie très souvent les documentaires, elle n'aime pas les séries et surtout ne lui parler pas des "feux de l'Amour"...
  • Direction la salle à manger mais les "au revoir" se font dans le couloir car elle ne veut pas qu'on l'accompagne à sa table et surtout "un p'tit coup de fil" quand vous arrivez...

Quelques réalisations de Mamie

Années 70' :
medium_Nature_morte_2.JPG

juillet 2006 :

medium_Vase_1_edited.JPG

juin 2007 :

medium_Panier_2.JPG

septembre 2007 :

medium_Charrette_3.JPG
à suivre...

Et pour conclure : Mamie la réalisatrice

medium_IMGP0455.JPG

Rappel sur ma note du 4 février 2008 :

Aujourd'hui je serai moins prolixe car nous allons rendre visite à Mamie (bientôt 90 ans) à la maison de retraite qui se trouve à 100km de notre domicile. En général nous lui rendons visite au moins 2 fois par mois, mais pas à jour fixe pour ne pas créer d'habitude.

C'est une journée pleine de richesse car nous prenons nos repas avec les pensionnaires et nous avons tissé des liens avec certains.

Je reviendrai plus en détail ce soir...si je ne rentre pas trop tard...Sinon à demain.

Le troisième âge et + à Levallois

Bien que ne partageant pas les idées politiques de la municipalité de Levallois je dois reconnaître qu'un gros effort pour les anciens(âge requis = 60 ans) est réalisé depuis de nombreuses années par les élus locaux :

  • clubs,
  • maisons de retraite,
  • ateliers dédiés,
  • sorties organisées plusieurs fois par mois (payantes ou non selon la destination),
  • maison pour repas en commun,
  • cadeau pour la Fête Nationale,
  • colis de Noël,
  • cadeau de fin d'année,
  • galette des rois...

C'est un gros budget puisque les plus de 60 ans représentent quasiment 20% de la population(soit + de10000 personnes).

Jusque maintenant je n'avais guère donné suite à toutes ces activités et cette année nous avons décidé, avec mon ami Gaston, de nous faire le cadeau de fin d'année...

Nous avions le choix :

  • un après-midi au cirque,
  • un spectacle au Moulin Rouge avec champagne en après-midi,
  • déjeuner croisière sur la Seine de 12h30 à 16h00.

Nous avons donc décidé de choisir la croisière et mon ami Gaston a réalisé un petit montage originale de cette journée qui, malheureusement s'était déroulée dans la grisaille ce 29 novembre 2007 :

 

Un magnifique souvenir en attendant la surprise pour le Noël 2008

13/04/2008

De nouveau sur le départ

La grisaille et la fraîcheur parisiennes nous incitent à faire nos valises... pour trouver le soleil tout en restant en France car c'est bientôt les 90 ans de Mamie, qui vient de déménager au sein de la maison de retraite(une nouvelle stucture flambant neuf et adaptée pour les nouvelles technologies... super), et il nous faut organiser la surprise avec ses petits enfants(on en reparlera). Direction le Roussillon pour une quinzaine de jours pour profiter de ballades tranquilles en attendant le rush estival !!!

medium_IMGP0536_edited.JPG
medium_IMGP0645.JPG
medium_IMGP0634_edited.JPG
medium_IMGP1235.JPG
medium_IMGP1249.JPG
medium_IMGP1327.JPG
medium_IMGP1330.JPG
medium_IMGP2040.JPG
medium_IMGP2088.JPG
medium_IMGP2137_2_.JPG
medium_IMGP2180_edited.JPG
medium_IMGP2167_2_.JPG
medium_IMGP2174_2_.JPG
medium_IMGP2182.JPG
medium_IMGP2140_2_.JPG

11/04/2008

La recette de l'Amour fou (Serge Gainsbourg)

En lisant le journal municipal de Levallois, je découvre un texte de Serge Gainsbourg qui m'était totalement inconnu : "La recette de l'Amour fou".
Ce texte était sur son premier album, encensé lors de sa sortie par Boris Vian, mais boudé par le public. Il a été enregisté avec Alain Goraguer et son orchestre. Sur cet album on retrouvait les titres suivants :

01. Le poinçonneur des lilas
02. La recette de l'amour fou
03. Douze belles dans la peau
04. Ce mortel ennui
05. Ronsard 58
06. La femme des une sous le corps des autres
07. L'alcool
08. Du jazz dans le ravin
09. Charleston des déménageurs de piano
10. La jambe de bois "Friedland"
11. Douze belles dans la peau (en public aux 3 Baudets)
12. La recette de l'amour fou (en public aux 3 Baudets)
13. La femme des une sous le corps des autres (en public aux 3 Baudets)
14. Le poinçonneur des lilas (en public aux 3 Baudets)



Je vous en livre les paroles qui témoignent avec justesse d'une alliance pafaite de notre quotidien que sont l'Amour et la Gastronomie :

Dans un boudoir introduisez un coeur bien tendre,
Sur canapé laissez s'asseoir et se détendre,
Versez une larme de porto,
Et puis mettez-vous au piano,
Jouez Chopin,
Avec dédain,
Egrenez vos accords,
Et s'il s'endort,
Alors là, jetez-le dehors.

Le second soir faites revenir ce coeur bien tendre,
Faites mijoter trois bons quarts d'heure à vous attendre,
Et s'il n'est pas encore parti,
Soyez-en sûr c'est qu'il est cuit,
Sans vous trahir,
Laissez frémir,
Faites attendre encore,
Et s'il s'endort,
Alors là, jetez le dehors.

Le lendemain il ne tient qu'à vous d'être tendre,
Tamisez toutes les lumières et sans attendre,
Jouez la farce du grand amour,
Dites "jamais" dites "toujours",
Et consommez,
Sur canapé,
Mais après les transports,
Ah ! s'il s'endort,
Alors là, foutez-le dehors.


Du Gainsbourg... bien sûr mais très, très. . . bien écrit pour un premier album.



podcast

09/04/2008

LES SEIGNEURS DE LA MER

 A VOIR SANS MODERATION . . .

Depuis de nombreuses années on nous parle "écologie" et du "sauvetage de notre planète"... mais c'est souvent en période électorale puis plus rien. C'était comme un coup d'épée dans l'eau. Bien sûr le film produit par Al GORE a fait le tour du monde, mais n'oublions pas qu'il n'y a pas que le réchauffement de la planète et la fonte des pôles... il y a aussi la disparition de la faune marine à des fins lucratives et on n'en parle pas assez souvent !!!

Donc n'hésiter pas à voir et à recommander le documentaire :

LES SEIGNEURS DE LA MER

Documentaire de Rob Stewart

Sortie, en salle, le 9 avril 2008.

Depuis l'enfance, Rob Stewart se passionne pour les requins. À tel point qu'il est devenu biologiste et photographe sous-marin afin de pouvoir nager avec eux, décrypter leur mystère et déconstruire le mythe du requin mangeur d'hommes. Ce mythe, entièrement fabriqué, serait selon lui responsable de l'indifférence qui entoure, un peu partout dans le monde, le massacre de la population de requins à des fins commerciales. Du Costa-Rica aux Îles Galapagos en passant par le Guatemala, Stewart et l'équipage de l'activiste des mers Paul Watson tentent de dénoncer et de mettre en échec les braconniers à la solde de mafias asiatiques soutenues par des gouvernements corrompus. Il y va de l'équilibre écologique de la planète.

 


Une drôle d'idée de l'OLYMPISME

 NOTE MODIFIEE :

Cette Vidéo qu'on aurait dû nous montrer, lundi soir, dans son intégralité plutôt que les palabres  dans les différents JT aurait permis de montrer combien les Chinois restent les maître du jeu.

Mais que ce combat n'occulte pas toutes les autres crises qui secouent le Monde et la France...

Je suis désolé pour ceux qui n'ont pas vu la vidéo présentée ci-dessous. Elle a été retirée du site dailymotion après 24 heures d'existence.... Bizarre !!! Bizarre !!!

Et pour retrouver toutes les actions dans le monde :

http://www.avaaz.org/fr/tibet_end_the_violence/81.php/?cl...

Une vidéo moins explicite que celle retirée...


07/04/2008

APRES LA "MARCHE BLANCHE" POUR INGRID...

Après la "Marche Blanche" de ce 6 avril 2008, restons vigilants. . . d'autant que d'autres combats, non moins justifiés, prennent le pas dans les médias (22 minutes de reportage sur la 2). Attention aux nouveaux communiqués du ministère des affaires étrangères qui annoncent que l'état d'Ingrid ne serait pas si dramatique comme annoncé par ces mêmes politiques !!!
medium_3201313714-betancourt-marche-blanche-en-france-pour-sa-liberation.2.jpg
medium_3287100125-marche-blanche-pour-ingrid-betancourt.jpg
medium_1108955170-marche-en-france-pour-la-liberation-d-ingrid-betancourt.jpg
medium_article_photo_1207344978219-4-0.jpg
medium_i080110ingrid-betancourt1_n.2.jpgmedium_Affiche-Comite_edited.2.jpg

Pour toutes celles et tous ceux qui ont participé à "La MARCHE BLANCHE" organisée dans différentes villes de France :

UN GRAND MERCI

LIBEREZ INGRID...

...LIBEREZ INGRID...

...LIBEREZ INGRID...

...

 

CROYONS A LA MISSION HUMANITAIRE 

URGENT !!! URGENT !!! URGENT !!!

NE TE LAISSE PAS ALLER INGRID ... NOUS SOMMES TOUS A TES CÔTES !!!

Sa SANTE la met en DANGER immédiat et permanent

Ne baissons pas les bras... Ne cédons pas à notre notre pessimisme !!! De nouveaux signes peuvent nous redonner ESPOIR.

Après un sursaut au moment des libérations des derniers otages c'était de nouveau le "Black Out" mais son état de santé semble faire peur aux Politiques...

Nous sommes peu de choses pour faire plier les politiques mais essayons d'être novateurs pour proposer aux politiques et leurs lobbies commerciaux à faire entendre raison au président colombien....

Restons mobilisés et que, chaque jour que Dieu fait, nous ayons une pensée pour tous les opprimés et en particulier pour Ingrid.

LIBEREZ INGRID . . .


05/04/2008

George Dennis CARLIN

 

Vie_Moderne.pps

Un texte de George Dennis CARLIN, écrit après le décès de son épouse : Brenda Hosbrook (1961-1997). Texte très bien tourné quand on connaît le "langage fleuri" habituel de George Carlin. Un texte toujours d'actualité et qui incite à la réflexion.

George Dennis Carlin, né le 12 mai 1937 à New York, est un humoriste, acteur et scénariste américain.

George Carlin est célèbre pour son attitude irrévérencieuse et ses observations sur le langage, la psychologie et la religion, ainsi que de nombreux sujets tabous aux États-Unis. Son sketch Seven dirty words des années 70 fut l'objet d'un jugement de la Cour suprême des Etats-Unis, à l'issue duquel le gouvernement fut autorisé à réguler le contenu des diffusions publiques pour éviter l'usage de langage trop vulgaire sur les ondes.  

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique