logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/02/2008

Je ne renonce pas...

Demain matin départ pour une quinzaine de jours vers le Roussillon(Port-Leucate exactement) et je serai privé d'ordinateur car je n'ai pas encore de connection internet dans ma résidence et comme la saison estivale n'est pas encore commencée le Wifi est aux abonnés absents... mais je vous suivrai lors de visites chez des amis.

A bientôt avec toutes mes amitiés.

Le Canigou vu de ma terrasse et les pieds dans l'eau de l'étang de Leucate

medium_P1010030.JPG

19/02/2008

Anniversaires de mariage...

C'est toujours la même chose !!! quand on est invité à un anniversaire de mariage... Noces de quoi ? Que faut-il offrir pour ne pas être décalé ?...

Mais on peut également s'interroger même si on n'organise pas de fête et que cette journée garde son intimité pour se souvenir de son engagement...

Peut-être connaissez-vous ce site, sinon je vous invite à le consulter et à noter le lien:

http://www.anniversairedemariage.com/

La Tour Eiffel au XXIème siècle

Après mon mini reportage sur l'Exposition Universelle de 1937... comment ne pas montrer la Tour Eiffel comme on peut la voir deux fois par an au XXIème siècle.

Feu_d_artifice_sur_la_Tour_Eiffel.pps

16/02/2008

Après les Tontons flingueurs...

... les Enfants terribles de Neuilly !!!

Il est vrai qu'habitant à quelques centaines de mètres de Neuilly, je vis la campagne en live et je ne parle pas de celle de ma commune : Levallois-Perret

15/02/2008

Question de botanique ?

A défaut de roses...une superbe plante fleurie dont j'ignore le nom, mais qui est plein de souvenirs puisque cela fait plus de 40 ans que je la connais car c'est ma grand-mère qui l'avait mise en pot. Et je peux dire que j'y tiens énormément.

Ma grand-mère disait que c'était une "goutte de sang" mais si quelqu'un peut me dire de quelle plante il s'agit, je lui dis merci d'avance.

medium_P5290003.JPG
medium_P5300004.JPG
medium_P5300005.JPG
medium_P5300006.JPG
medium_P6010015.JPG

14/02/2008

A Gabriel José de la Concordia Garcia Màrquez

 Un magnifique diaporama illustrant des paroles de Gabriel Garcia Marquez :

Gabriel_Garcia_Màrquez.pps

Gabriel José de la Concordia García Márquez, écrivain colombien, romancier et novelliste.

 Né le 6 mars 1928.

Prix Nobel de littérature en 1982.

Journaliste et activiste politique(souvent négociateur avec les FARQ. 

Il a beaucoup voyagé en Europe, notamment à Paris, et vit actuellement à Mexico où il se bat depuis huit ans contre un cancer lymphatique. Il est affectueusement surnommé "Gabo" par ses lecteurs et par la presse.

On associe fréquemment le nom de García Márquez au "réalisme magique".

Il vient de lancer une édition mexicaine de son hebdomadaire colombien Cambio.

Il est le père du réalisateur Rodrigo García.

Un Grand Homme pour le devenir de l'Humanité lorsque l'on jette un regard sur ses 80 ans de vie...

13/02/2008

L'histoire se répète...

Chacune et chacun trouvera "sa bonne place" sur la courbe du succès !!!

Tout dépend de notre humeur et de notre détermination :

medium_La_courbe_du_succés.jpg

12/02/2008

La valeur d'une Femme

Bientôt la Saint Valentin et n'oublions pas que la plus belle des créations Terre c'est la "FEMME" qui est l'image de notre compagne, de notre mère....

Quelques roses,seulement en diapo, mais le coeur y est.

La_Valeur_d_une_Femme.pps

11/02/2008

Histoire de généalogie

Note modifiée 

Comme certains ont pu le lire je suis l'ainé d'une famille nombreuse et j'ai donc décidé de rassembler le maximum d'informations sur mes ascendants afin de laisser "notre Histoire" à la descendance. J'ai également commencé la reconstitution de ma généalogie et je voulais vous faire partager les surprises que cette quête peut procurer. Il y a quelques semaines, par le biais de genealogie.com, je suis entré en relation avec une jeune personne qui pensait que l'un de mes cousins germains faisait partie de sa famille... Après l'avoir questionnée j'ai vite compris qu'elle ne se trompait pas et je l'ai mise en relation avec mon cousin et depuis les recherches avancent à grand pas...

La semaine dernière, toujours en consultant le même site, j'ai pensé que j'avais retrouvé un arrière petit neveu de ma grand-mère paternelle... Je lui ai donc parlé des prénoms de ses grands-parents que j'avais, peut-être, connus quand j'étais enfant. La réponse ne s'est pas fait attendre. Je découvrais qu'il avait 7 tantes dont j'ignorais l'existence puisque nous nous étions perdus de vue à la suite d'un déménagement... Les échanges se sont multipliés et j'ai donc appris à E...(il n'a que 28 ans, mais il recherche aussi son ascendance) que la tante de son grand-père était l'aînée de 9 enfants. Il en a parlé avec ses tantes qui rêvent déjà à des retrouvailles prochaines.

Et avec mes 12 frères et soeurs nous pensons à des "cousinades" monstres qu'il faudrait mettre sur pied. Le plus dure sera de trouver une date commune, la distance n'étant pas très importante( nous nous trouvons dans un rayon de 100km par rapport au village, berceau de nos familles). Il est vrai que nous avons une certaine habitude de ces grands rassemblement, puisque chaque évènement familial(baptème, communion, mariage, Noël, anniversaire "des décennies"...) rassemble un minimum de 120 personnes. A suivre ... mais je suis persévérant pour organiser ce type de rencontre.

A l'attention de Miche

 Nouvelle diffusion, compte tenu des difficultés pour ouvrir le diaporama(voir les commentaires laissés par les blogueurs)

Que ces moments de douceur fassent réfléchir notre future Soeur Angélique car le Carmel n'est pas que chasteté c'est aussi une forme de renonciation au monde extérieur dans son entier... Et pourtant ce monde ne peut pas se résumer à un petit chat. Qu'elle regarde ce petit diaporama avant de s'engager définitivement. Mais si rien y fait, qu'elle demande à la Supérieure de le visionner sur grand écran pendant les repas plutôt que d'écouter les litanies habituelles.

Moments_de_douceur.3.pps

09/02/2008

Pour se détendre un peu...

Elle est connue, plus ou moins de tous, mais je ne résiste pas à l'envie de vous la faire découvrir ou redécouvrir :

A lire, lentement, pour apprécier.

Mardi soir, pendant que l'Abbé Nédictine donnait les dernières grâces, l'Abbé Quille perdit l'équilibre dans l'escalier et tomba inanimé dans les bras du Père Iscope. Les révérends perdaient ainsi leur seul soutien. Un seul restait joyeux : le Père Fide. Quant à l'Abbé Tise, il n'y comprenait rien. Il aurait bien voulu que le saint Plet l'aide à comprendre ce qui s'était passé mais rien n'y fit.

Après l'accident de l'Abbé Quille, on alla chercher le Père Manganate et le Père Itoine, les deux médecins de l'abbaye. Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains et celui-ci décéda peu après.

Le lendemain fut donc célébré son enterrement. Chacun fut appelé à l'abbaye par les célèbres cloches du Père Sonnage. La messe fut dite sur une musique de l'Abbé Thoven. Le Père Ocquet fut chargé du sermon et comme il n'y avait pas de chaire, il monta sur les épaules du Père Choir.

A la fin de l'homélie, le Père Cepteur fit la quête et remit les dons ainsi recueillis à l'Abbé Hainepé.

Après la messe, une grande discussion s'engagea pour le transport de la bière : l'Abbé Canne et l'Abbé Trave voulaient passer par les champs. Le Père Clus s'y opposa. L'Abbé Casse en fut enchanté. Le Père San avec sa tête de turc ne voulait rien entendre. Le Père Vers et le Père Nicieux semaient le doute dans les esprits.

Finalement on décida que, comme à l'accoutumée, l'Abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt.

Devant la tombe creusée par le Père Forateur et en l'absence du Père Missionnaire, l'Abbé Nédiction donna l'absolution. Le Père Venche et l'Abbé Gonia avaient joliment fleuri la tombe. Celle-ci fut recouverte d'une belle pierre tombale préparée par l'Abbé Tonneuse.

Sur le chemin du retour, le spectacle fut déchirant. Le Père Pendiculaire était plié en deux de douleur et de chagrin. L'Abbé Vitré était lui aussi plein de larmes. La Mère Cédès , invitée pour l'occasion, fermait la marche en compagnie du Père Igord.

A l'arrivée, le Père Sil et l'Abbé Chamelle préparèrent le repas tout en consultant les livres culinaires du saint Doux. Le Père Nod et le Père Collateur servirent à boire et chacun put se remettre de ses émotions.

Signé : L'Abbé BICI

 

12:23 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : humour, bons mots |  Facebook

08/02/2008

Cette année-là... en 1959

Il y a 50 ans je me souviens de la naissance de mes goûts

pour la musique classique...

Comme dans tous les foyers les chansons étaient de misepour les crémonies et après la "TSF"(la radio d'hier),lespremiers éléctrophones "grand public" faisaient leur apparition.

Dès mon plus jeune âge je fus attiré par le chant et je doiremercier mon institutrice et mon maître de chorale à l'église paroissiale à qui j'ai succédé vers mes 15 ans (chants grégoriens

en latin bien évidemment...)Je suis, peut-être, passé à côté d'une grande carrière car :

"la Star Ac" n'existait pas...mais la professeur de musique, Mme LAGADEC,du Lycée Aristide Briand sut reconnaître, en moi, le ténor léger de l'époque.

Une chose est vraie :

En ce mois de juin 1959 le théâtre municipal d'Evreux termine la saison en programmant cinq représentations de l'opéra Carmen de Bizet. Nous n'étions pas que figurants mais, également, choristes et acteurs sur la scène.
Après cette prestation je suis resté 4 ans dans la chorale du théâtre qui faisait appel aux élèves du lycée et du collège d'Evreux.
Ce fut une expérience très enrichissante sur le plan artistique et pour une meilleure compréhension de la musique classique.
Et ce goût je l'ai conservé en fréquentant les théatres régionaux et bien entendu les Opéras parisiens, mais je ne l'ai pas cultivé et je le regrette aujourd'hui...
medium_Carmen_1959.jpg


 

04/02/2008

Journée à la maison de retraite

Aujourd'hui je serai moins prolixe car nous allons rendre visite à Mamie (bientôt 90 ans) à la maison de retraite qui se trouve à 100km de notre domicile. En général nous lui rendons visite au moins 2 fois par mois, mais pas à jour fixe pour ne pas créer d'habitude.

C'est une journée pleine de richesse car nous prenons nos repas avec les pensionnaires et nous avons tissé des liens avec certains.

Je reviendrai plus en détail ce soir...si je ne rentre pas trop tard...Sinon à demain.

Mon score est de 41

Un petit test de comportement !!!

Pour débuter la semaine je vous invite à suivre, pas à pas, les indications du diaporama ci-dessous. Cela ne vous prendra que peu de votre temps(environ 2 minutes) et vous fera, peut-être, sourire quant au résultat final.

N'y voyer pas un besoin de connaître votre personnalité. C'est tout simplement parce que j'ai aimé et je vous le fais partager.

Bien entendu vous pouvez le transmettre à vos amis qui ne seraient pas sur Blog50.

Le_test_de_Dr_Phil.pps

03/02/2008

Murs peints

Les médias et la Culture...,vaste débat qui est toujours d'actualité et non résolu. Il est vrai que pour suivre une émission culturelle il faut être un couche tard ou un matinal... C'est bien dommage car ce type d'émission serait plus à sa place en début de soirée pour que les uns et les autres puissent en bénéficier de façon large et variée.

Pourqoi ce préambule à ma nouvelle note ? En écoutant une radio périphérique  vers 6 heures du matin j'ai entendu un reportage, très intéressant, sur le festival de la BD à Angoulème et c'est ainsi que j'ai, également, appris que cette magnifique ville possédait 18 murs peints, murs que j'affectionne tout particulièrement d'autant que Levallois-Perret, ma ville d'adoption, en regorge. C'est un plaisir que d'arpenter les rues et de découvrir ces vastes fresques qui sont en fait des "trompe-l'oeil" réalisées, parfois, par des inconnus.

Il y a quelques mois, Gaston et moi-même avons répertorié ces différents trompe-l'oeil pour les immortaliser sur la pellicule. Je vous invite à les consulter aux adresses suivantes (adresses personnelles de Gaston où vous pourrez prendre connaissance de ses autres photos) :

http://www.flickr.com/photos/14478170@N06/sets/7215760247...

ET

http://www.flickr.com/photos/14478170@N06/sets/7215760298...

02/02/2008

La Fête de Saint Christophe à SURVILLE (Eure)

Né au début des années 40 dans un petit village du département de l'Eure j'ai vu, peu à peu, les fêtes traditionnelles disparaître. Depuis quelques mois je réunis tous les éléments qui ont bercé mon enfance et surtout ce qui a trait à mafamille... car j'en suis la mémoire vivante. Mais aujourd'hui je veux vous faire partager cette fête qui n'existe plus...

En fait le culte de Saint Christophe remonte au Moyen Age, mais il ne devint le "Saint Patron" de la commune qu’au milieu du XIXème. C’est ainsi que chaque dernier dimanche de juillet on célébrait la fête de Saint Christophe selon un rituel immuable :

  • Grand-messe chantée à 10 heures avec bénédiction du pain offert par les Messieurs de la Paroisse(à l’origine ce pain était offert par les notables aux indigents, puis après la guerre 39/45 chacun  payait la part qu’il souhaitait recevoir). Cette bénédiction relevait d’une mise en scène grandiose : le pain était présenté sur un plateau, couvert de fleurs naturelles, porté par deux jeunes gens de la commune et de chaque côté un jeune homme avec un étendard bleu et blanc (couleurs de la commune).
  • Vêpres chantées à 16 Heures.
  • Fête foraine et bal de nuit.

Considéré comme le protecteur des voyageurs et en particulier des automobilistes on institua, après la guerre de 14/18 la bénédiction de Saint Christophe pour tous les véhicules (automobiles, bicyclettes, tracteurs, charrettes…) et les piétons. La procession se mettait en place au niveau de la grand’mare et la bénédiction était donnée en bas des marches du cimetière où le Saint était exposé. On venait de tous les villages voisins pour se faire bénir. Cette procession était haute en couleur car chaque véhicule était décoré de fleurs et c’était à celui qui aurait la plus belle présentation.

Profitant de ce que la Saint Christophe fut écartée du calendrier romain en 1970, les prêtres officiant dans la commune décidèrent de mettre un terme à cette tradition qui, pour eux, prenait une allure païenne en alliant litturgie et folklore...

Depuis on a essayé de restaurer cette tradition mais sans succès d'autant que ceux qui participèrent à cette fête ont migré vers d'autres horizons.

Mais souvenir... souvenir. quand tu nous tiens !!!

medium_Copie_de_La_St_Christophe.jpg

Prêt pour la Bénédiction (juillet 47)

 

01/02/2008

Hommage à Marcel...

Je n'ai pas connu Marcel... mais tous les témoignages que j'ai lus ne m'ont pas laissé indifférent et aujourd'hui je me permets de lui rendre hommage en espérant que, là où il se trouve, les paroles de Pierre Bachelet lui parviendront.

Les_Corons.pps

Pour nos enfants et petits-enfants

Ils circulent sur le net mais pour ceux qui ne les auraient pas vus je vous recommande ces deux diaporamas qui sont un régal tant pour les jeunes que les moins jeunes :

Pour_nos_petits_enfants.pps

Similitudes.pps

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique